Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Saone et Loire > SAONE ET LOIRE
23/01/2022 13:30
15623 lectures

Candidates au titre de «Miss Saône-et-Loire», elles rêvent de devenir Miss France

Le casting pour l’élection, qui aura lieu le 12 mars, avait lieu ce dimanche matin. Charlotte, Clémence, Manon, Alyson, Molly, Lilou, Jade… se sont confiées à creusot-infos.
Elles ont toutes du rêve dans les yeux. Certaines sont là pour la première fois, participent à leur premier casting. D’autres ont déjà essayé et reviennent tenter leur chance, convaincues qu’elles ont gagné en maturité et que cette fois ce sera sans aucun doute la bonne.
Le casting pour l’élection de Miss Saône-et-Loire avait lieu ce dimanche dans les salons de l’Hôtel Kyriad à Montchanin. L’équipe drivée par Yves Roger, le vice-président du comité de Miss Bourgogne, devait voir défiler 18 candidates. Mais finalement six ne sont pas venues, deux se sont rajoutées et elles ont donc été quatorze à se présenter et à défiler en tenue de soirée devant le jury au sein duquel se trouvait Miss Bourgogne 2021, à savoir la chalonnaise Chloé Galissi.

Les sourires étaient de mise dans les rangs des candidats malgré quelques appréhension. Les candidates au titre doivent attendre. Car le jury doit en éliminer deux. Elles seront douze seulement le 12 mars à Montceau où Miss Saône-et-Loire sera officiellement élue.
Mais tout ne sera pas perdu pour autant. Car parmi l’ensemble des candidates aux titres de Miss Saône-et-Loire, Miss Nièvre, miss Yonne et Miss Côte-d’Or, quatorze seront retenues pour l’élection du Miss Bourgogne qui aura lieu 9 Octobre à l’Eduen à Autun. On connaitra alors le nom de la Bourguignonne prétendante au titre de miss France.
A.B.


Charlotte Voisin

«J’ai 18 ans et je suis domiciliée à Varennes Saint-Sauveur. Je suis en BTS management dans l’hôtellerie et la restauration. Je suis étudiante à Montpellier en alternance. C’est mon premier casting. Pourquoi ? On m’a tout le temps dit «tu est grande et belle». Je l’avoue, Miss France c’est aussi un rêve de petite fille. Alors pourquoi pas, pourquoi ne pas rêver. Devant le jury, c’est assez simple, on nous demande de nous présenter. Je n’avais pas trop de stress. Je suis venue avec deux amies, Adeline et Anaelle».


Clémence De Bellis

«J’ai 22 ans, je suis de Gueugnon et je suis en Master 2 de sciences cognitives à Bordeaux. J’avais déjà été candidate en 2018. J’aimerai être élue et porter la parole des personnes en situation de handicap. Il y a quatre ans, je pense que j’étais un peu jeune. J’ai gagné en maturité. Je suis pense aussi être plus expérimentée».


Manon Joseph

«J’ai 20 ans et je suis de Saint-Rémy. J’ai déjà participé à un concours, puisque j’ait été élue première vice-reine de Chalon sur Saône. En me présentant, je veux voir comment se déroule une concours qui peut mener jusqu’au Miss France. Le casting s’est bien passé. On m’a demandé si je parle anglais et j’ai dit oui. J’aime beaucoup la philosophie et tout ce qui touche à l’art».


Alyson Montialoux

«J’ai 21 ans, je suis domiciliée à Guerfand. Je suis en Master pour devenir professeur d’EPS. J’adore le sport et je pratique le triathlon. C’est la deuxième fois que je me présente pour Miss Saône-et-Loire. La première fois c’était il y a deux ans. C’est une très belle expérience personnelle. Je pense que j’ai gagné en maturité».


Molly Burton

«J’ai 17 ans, je suis domiciliée à Autun et je suis élève de terminale. C’est ma première candidature. C’est mon choix pour vivre une aventure. Miss Saône-et-Loire dans un premier temps et pourquoi pas plus. J’espère aller le plus loin possible. J’aime le sport et je pratique le volley ball».


Lilou Jay

«J’ai 17 ans et je suis originaire de Mâcon. C’est ma première candidature à une élection. J’ai vu l’annonce et je me suis dit pourquoi ne pas essayer, ne pas tenter l’expérience. Je suis sportive et j’aime beaucoup la mode».


Jade Gobet

«J’ai 23 ans et je suis de Charny lès Mâcon. Je suis en étude pour être sage femme. Je pratique l’équitation et la course à pied. Mon objectif : Aller le plus loin possible et surtout vi vivre une belle expérience. Je pense qu’un concours comme celui-ci fait gagner en confiance, en représentation».