> Saone et Loire > SAONE ET LOIRE
09/07/2021 03:17
2448 lectures

André Accary : «Je suis favorable à l’obligation de la vaccination»

Représentant de l’association des départements de France, André Accary a été auditionné, jeudi après-midi, par le Premier Ministre Jean Castex. Il lui a fait part de ses convictions.
Jeudi après-midi, le Premier Ministre Jean Castex a pris le pouls des représentants des collectivités au sujet de la vaccination. Il s’agissait notamment pour le chef du Gouvernement de savoir s’ils sont «pour» que les soignants soient obligés de se faire vacciner. André Accary représentait les départements de France. Il a répondu à nos questions.

Comment s’est déroulée cette réunion en visio ?
ANDRE ACCARY : «Outre le Premier Ministre, il y avait le porte-parole du Gouvernement et le Ministre de la Santé. Olivier Véran nous a présenté un diagnostic de la situation du variant Delta en France par rapport à l’international. Le problème est sérieux. Avec une propagation assez époustouflante. C’est pour cela qu’il faut prendre les bonnes mesures».

Quelle position avez-vous exprimée ?
«J’ai fait une rapide enquête auprès des présidents des conseils départementaux. Nous sommes à 100% pour que l’on oblige les soignants à se faire vacciner. Mais pas seulement. Nous souhaitons que cette obligation concerne aussi tous les intervenants à domicile, auprès des personnes âgées».

Et concernant l’ensemble de la population ?
«Pour une vaccination plus large, il y a des divergences de vue. Personnellement, je suis favorable à l’obligation de vaccination. Mais il faut les moyens et je l’ai dit au Premier Ministre…»

…C’est-à-dire ?
«En Saône-et-Loire, avec le Vaccibus on a bien vu qu’il faut être au plus proche des populations. Si on veut que les gens se fassent massivement vacciner, alors il faut que ce soit facile. Il faut aller vers une forme de libre-service. Que les gens puissent par exemple se faire vacciner en allant faire leurs courses. A partir de lundi, le vaccibus que nous avons mis en place va aller dans les entreprises… Très clairement, si on veut obliger toute la population à se faire vacciner, alors il faut faciliter les accès aux vaccins».

Que dit Jean Castex ?
«Le Premier Ministre a été sensible à ma proposition de facilitation. Il faut de la souplesse. Il faut enlever les contraintes. Il faut que pour les jeunes ce soit aussi facile pour eux que de passer une commande sur internet. Mais il faut aussi, maintenant que nous sommes en vacances, qu’une mère de famille ou qu’un père de famille qui a un rendez-vous, puisse en même temps faire vacciner ses enfants. C’est comme cela qu’on y arrivera».
Recueilli par
Alain BOLLERY