Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Saone et Loire > SAONE ET LOIRE
24/06/2022 03:16
4902 lectures

Amelle Deschamps : «Le nombre d’enfants confiés explose, avec de plus en plus de bébés»

Face à cette situation préoccupante, le conseil départemental a décidé de mobiliser 9 millions d’euros supplémentaires. Pour créer des places, mais aussi une structure d’accueil pour les bébés.
Elle l’admet bien volontiers, avec de l’émotion dans la voix : Non tous les enfants ne naissent pas égaux. Amelle Deschamps en veut pour preuve la véritable explosion des chiffres pour ce qui concerne les enfants retirés à leur(s) parents et donc confiés à l’aide à l’enfance. Parfois pour de longues durées.
Face à cette hausse vertigineuse du nombre d’enfants confiés en Saône-et-Loire, «notre collectivité a décidé de mobiliser 9 millions d’euros supplémentaires, qui viennent s’ajouter aux 55 millions déjà budgétés, soit une augmentation sans précédent de près de près de 16,40%.

Pour bien situer la hauteur de l’enjeu, la vice-présidente du conseil départemental de Saône-et-Loire, en charge des familles, de la protection de l’enfance et des violences intrafamiliales, donne des chiffres qui donnent le vertige :
«Le nombre d’appels a augmenté de 40% entre mars et août 2021. Les ordonnances de placements provisoires augmentent et nous confie donc de plus en plus d’enfants à placer».
«Déjà en 2020 on a créé 60 places supplémentaires d’accueil».
«On a donc décidé de voter un plan pour créer 144 places en plus»
Avec donc 9 millions d’euros alloués. «30 places vont être créés en placement familial, 30 en placement à domicile. Sans compter une unité de vie à 7 places. «On a besoin de places qui s’adaptent. On va créer trois unités de 8 places, notamment pour des cas psychiques lourds».
Et puis Amelle Deschamps fait un constat terrible : «On a accueille de plus en plus de bébés».
En ce sens, le conseil départemental a décidé de créer une maison d'enfants de 48 places». Le lieu de son implantation devrait être connu rapidement».
Alain BOLLERY

Repères

Un plan ambitieux pour faire face à l’augmentation du nombre d’enfants confiés
Face à la hausse d’enfants confiés en Saône-et-Loire, le Département de Saône-et-Loire mise aujourd’hui sur un plan d’envergure avec une enveloppe dédiée de 9 millions d’euros avec un objectif principal : s’assurer que les conditions d’accueil des mineurs confiés sont réunies.
Aussi, le Département de Saône-et-Loire souhaite pouvoir disposer d’une offre d’accueil en protection de l’enfance enrichie, modernisée et diversifiée susceptible de s’adapter de manière souple et réactive à la nature des besoins des publics accompagnés.
Ce plan projette la création de 144 places dont le déploiement est prévu sur plusieurs années : fin d’année 2022 à 2025. Il se concrétise par la publication d’appels à projets et vise à remplir trois objectifs principaux :
Renforcer l’offre existante en matière d’accueil familial (30 places), de placement à domicile
(30 places) et de lieux de vie et d’accueil classique (7 places)
S’adapter à l’évolution des besoins en termes de profils avec de nouvelles réponses aux prises en charge complexes pour toutes les tranches d’âges en développant 24 places d’accueil pour les prises en charges atypiques et un lieu de vie et d’accueil spécialisé dans ces prises en charges de 5 places.
Anticiper l’application des évolutions législatives récentes en créant une Maison d’enfants à caractère social de 48 places offrant un environnement de type familial aux enfants accueillis, permettant l’accueil des fratries et incluant également l’accueil des jeunes enfants de 0 à 6 ans dans une pouponnière de 16 places.
En parallèle, les assistants familiaux étant également touchés par l’évolution des prix à l’occasion de leurs missions, il est proposé de leur étendre le bénéfice d’une mesure exceptionnelle prévue en direction des agents attributaires d’une paie modulable par le Département et dont la dernière rémunération mensuelle nette avant impôt a été inférieure à 2 200 €.
Cette mesure consiste à majorer de 150 € nets le versement mensuel effectué au titre de juin 2022.
Pour rappel, en 2021, 1560 enfants étaient confiés au département de Saône-et-Loire. C’était 1034 en 2015
et 981 en 2010. C’est
la raison pour laquelle dès juillet 2021, le département a souhaité travaillé sur un plan, ambitieux pour faire face à cette situation, dans le prolongement des mesures déjà prises en 2019-2020 dans le cadre du contrat Taquet


(Photo A.B. et DR)