Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Faits Divers > En Saône-et-Loire
30/03/2023 07:20
52007 lectures

Saône-et-Loire : Plus de 140 automobilistes ont eu une rétention immédiate de leur permis, avec les voitures radar privées, en un an

Au total 21.307 automobilistes ont été pris en excès de vitesse sur les routes du département. Et notamment, sur la RD680 entre Montchanin et Autun, ainsi que plusieurs internautes nous l'ont signalé.
Le chiffre longtemps demandé, a fini par arriver, par le biais d'une communication de la Préfecture de Saône-et-Loire : 21.307 infractions ont été relevées par les voitures-radar privées entre le mois de mars 2022 et février 2023 inclus. Sur ces infractions, la Préfecture souligne qu'une infime partie porte sur des très grands excès de vitesse de plus de 50 km/heure. A savoir environ 12 par mois, ce qui fait quand même plus de 140 à l'année, avec une simple multiplication. Un cbiffre qui correspond à celui des chiffres de l'EDSR le week-end. 
Pour comparaison, ce sont 190.135 infractions qui ont été relevées sur la même période par les dispositifs de radars plus traditionnels.

En dehors des 11,5 % affectés au désendettement de l’État, les recettes générées par les amendes radar sont réparties entre : l’Agence de financement des infrastructures de transports de France, les collectivités territoriales, la Délégation à la sécurité routière, et le fonds de modernisation pour l’investissement en santé.
L’État dépense beaucoup plus en effort de prévention routière (3,7 milliards d’€ / an) que ne rapportent les amendes des radars (859 millions en 2019).


Notre article du 18 février 2022 :
Ainsi que creusot-infos l’avais annoncé (lire notre article), les voitures radar privées et banalisées, sont entrées en action mardi 14 février 2022, le jour de la Saint-Valentin.
Quatre véhicules ont été affectés à la Saône-et-Loire. Mardi, une seule a circulé sur les routes du département, sans que l’on sache lequel. Elle a flashé 15 automobilistes qui étaient en excès de vitesse.
Mercredi 15 février, ce sont carrément les quatre voitures qui étaient en action. Pour un bilan en fin de journée de 68 véhicules flashés en excès de vitesse. Soit 83 excès de vitesse enregistrés en deux jours.Cela sans qu’il soit précisé sur quels itinéraires, car la sécurité routière a interdit que soient précisés les axes de circulation où les voitures radar privées et banalisées opèrent.
Cependant on sait que dans l’absolu tous les itinéraires peuvent être potentiellement concernés. Mais sont plus particulièrement visées les Autoroute A6 et A39, les deux branches de la RCEA, et les ex routes nationales, dont l’ex RN6, entre Chagny et Mâcon, où encore la RD 680, entre Montchanin et Autun.
Il était également prévus que soient privilégiés les routes accidentogènes. Pour la grande région du Creusot, la secteur du Thiellay, ou la route entre Torcy, Montcenis, Marmagne et le plateau d’Antilly, jusqu’à Autun. On peut également penser que la départementale entre Montcenis et Blanzy a été ciblée. De même également que la départementale entre Montceau les Mines et Cluny, via Mont Saint-Vincent. Ou encore la départementale entre La Sorme et Digoin, via Toulon sur Arroux et Gueugnon. La route entre Autun et Etang sur Arroux a aussi la réputation d'être accidentogène...
Bref chacun le comprendra, les automobilistes et les motards sont invités à respecter les limitations de vitesse. Y compris dans les agglomérations, à savoir les zones de Police, où les voitures radar privées et banalisées peuvent également être en action.
A.B.
(photo montage d’illustration).