> Faits Divers > En Saône-et-Loire
27/01/2023 18:30
2140 lectures

Saône-et-Loire : La délinquance a augmenté sensiblement en 2022, surtout les cambriolages et les atteintes aux personnes, dont les violences intrafamiliales (+14%)

Le Préfet de Saône-et-Loire Yves Séguy, entouré des Procureurs de la République de Mâcon et de Chalon, du Directeur départemental de la sécurité publique et du Colonel de gendarmerie, a présenté le bilan 2022 de la délinquance.
C'est un exercice qui a lieu tous les ans, sauf parfois les années d'élections. Le Préfet de Saône-et-Loire a présenté ce vendredi matin, le bilan de la sécurité qui est aussi celui de la délinquance. Eric Jaillet, procureur de la République de Mâcon, Patrice Guigon, procureur de la République de Mâcon, Thomas Kieffet, directeur départemental de la sécurité publique et le Colonel Guillaime Dard étaient aux côtés du Préfet.


Les commentaires et analyses plus tard sur creusot-infos



Le bilan chiffré :

L’État major départemental de la sécurité est l’occasion pour les services de l’État impliqués dans la lutte contre la délinquance de faire le bilan de leur action sur l’année écoulée et de déterminer les axes de travail sur l’année à venir.
Bilan de la délinquance en 2022 en Saône-et-Loire
  • Hausse des faits constatés de la délinquance générale : +2,28 % 
  • 21 161 infractions constatées en 2022, contre 20 688 en 2021.
  • Hausse continue tout au long de l’année des atteintes volontaires à l’intégrité physique : +5,7 %
  • Une stabilisation du niveau de cambriolage au premier semestre 2022 par rapport à 2021... avant une augmentation de fin d’année entraînant une hausse finale de +4,5 %.
Autres données :
2174 infractions révélées par l’action des services


Evolution de la lutte contre les trafics et la consommation de stupéfiants
Le travail soutenu des forces de l’ordre en 2021 dans la lutte contre les trafics de stupéfiants s’est poursuivi en 2022. Les actions se situent prioritairement dans les quartiers sensibles des agglomérations, mais le milieu rural est de moins en moins épargné par ce fléau.
  • 30 trafics démantelés en 2022 contre 29 en 2021, 22 en 2022 et 14 en 2019
  • Corollaire de l’action des forces de sécurité intérieure, les infractions liées à l’usage et la revente de stupéfiants sont en baisse de 6,9 %.
  • 718 amendes forfaitaires délictuelles ont été dressées en 2022, soit une hausse de + 13,6 % par rapport à 2021.
Bilan des saisies 2022
• 118kg de résine de cannabis • 890kg d’herbe de cannabis
• 288 pieds de cannabis
• 1,66 kg de cocaïne
• 39 kg d’héroïne
• 64 cachets d’ecstasy
• 3 unités de LSD
90kg d’herbe de cannabis
• 288 pieds de cannabis
• 1,66 kg de cocaïne
• 39 kg d’héroïne
• 64 cachets d’ecstasy
• 3 unités de LSD

Lutte contre les violences intrafamiliales
Comme en 2021, les violences intrafamiliales sont en augmentation sur l’année 2022. Plus précisément la hausse
est de +14 % par rapport à 2021.
Elles représentent 37 % des violences commises en 2022, soit 1554 faits sur 4211.
Les femmes représentent 78 % des victimes de ces violences.
En 2022, un 9ème poste d’intervenant départemental en commissariat et gendarmerie (ISCG) dans le Charolais- Brionnais est venu consolider les réseaux VIF du département.
Les coordonnateurs des 12 réseaux VIF de Saône-et-Loire se sont réunies à trois reprises en préfecture pour échanger sur leurs pratiques, pour un renforcement des conditions d’accueil et de prise en charge des victimes.
Une Maison de Protection des Familles a été créée le 1er septembre 2022 au groupement de gendarmerie départementale, permettant de renforcer le travail collaboratif avec les partenaires investis dans la lutte contre les VIF.
Une convention a été signée entre le groupement de gendarmerie et France Victime 71 afin de proposer des entretiens en visio aux victimes les plus éloignées des permanences. Des tablettes numériques mises à disposition des brigades par France Victime 71 permettent de proposer ce dispositif aux victimes.
Les comités locaux d’aide aux victimes (CLAV) dédiés aux VIF ont été réunis deux fois sous la coprésidence du préfet et du procureur de la République de Mâcon pour un suivi des mesures départementales de lutte contre les VIF et notamment :
- la signature d’une convention avec les centres hospitaliers, le procureur et le directeur départemental de la sécurité publique, permettant un circuit d’informations entre le médecin et les forces de sécurité intérieure.
– la mise en place d’une unité d’accueil pédiatrique enfance en danger (UAPED) qui sera effective au dernier trimestre de l’année 2022.

Priorités 2023
  • Renforcer la présence des effectifs de proximité sur la voie publique
  • Continuer les efforts sur la lutte contre les trafics de stupéfiants et les cambriolages, principaux fléaux de la tranquilité de nos concitoyens
  • Accompagner les travaux de rénovation des commissariats et de gendarmerie
  • Soutenir la démarche des collectivités territoiriales dans le cadre de la création de 200 nouvelles brigades de gendarmerie dans toute la France
  • Sécuriser les événements liés à la Coupe du Monde de Rugby 2023
  • Renforcer les actions de lutte contre l'insécurité routière pour inverser la tendance ayant conduit à 49 décès et 626 blessés en 2022.