Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Faits Divers > En Saône-et-Loire
29/03/2024 17:42
28531 lectures

LE CREUSOT : Le Collège de la Croix Menée évacué à cause d’une alerte à la bombe

Tous les élèves ont été mis en sécurité à cause du COSEC. ACTUALISE samedi à 0h10 : Un appel pour le moins troublant
Il était environ 15h30 quand un appel téléphonique a été reçu au Collège de la Croix Menée pour annoncer qu’un engin explosif avait été introduit dans l’établissement. Immédiatement les procédures de sécurité ont été appliquées par la direction de l’établissement, avec les évacuations de tous les élèves, de leurs enseignants et des personnels qui ont été regroupés sur le terrain de basket juste à côté du COSEC.
Dans le même temps les pompiers du Creusot et la Police ont été appelés avec la mise en place d’un périmètre de sécurité. C’est sous la direction du Lieutenant Didier Mathonat que les pompiers ont été mobilisés. Ils ont été rejoints par le Commandant Sébastien Deroche.

Côté Police, le Commandant Gallet a dirigé la mise en place des dispositifs de sécurité. Cela dans le contexte du niveau maximum de Vigipirate qui a été activé.
Contrairement à ce qui a pu être écrit sur les réseaux dit sociaux, il n’y a eu aucune intrusion terroriste ou suspecte, a indiqué le Commandant Gallet, interrogé par creusot-infos.
A partir de 17 heures, les élèves sont repartis soit en bus, soit avec leurs parents venus les chercher. A 17h40, il restait encore une trentaine de collégiens, sous la surveillance discrète de la Police et des Pompiers.
Par mesure de sécurité une équipe spécialisée dans les investigations a été mobilisée. A suivre…
Alain BOLLERY

ACTUALISE : Un appel pour le moins troublant
Selon les informations portées à la connaissance de creusot-infos, l’appel reçu par le Collège de la Croix Menée était pour le moins troublant. La personne, qui a revendiqué une appartenance terroriste et qui a indiqué avoir placé une bombe dans l’établissement, aurait exigé une rançon ! C’est évidemment ce qui a conduit à l’évacuation et la mise en sécurité de tous les élèves, les enseignants et les personnels.
Un appel un brin fantaisiste. En tout cas, aucune équipe de déminage n’est intervenue. Ce qui est troublant, c’est qu’avec l’activation le plus élevée du niveau de vigipirate, l’enceinte du Collège était protégée. Les enquêteurs de la Police vont désormais s’évertuer, sur réquisition du parquet, à identifier le numéro d’appel pour tenter de confondre son auteur. A suivre…
A.B.