Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Faits Divers > En Saône-et-Loire
18/05/2024 03:16
9105 lectures

LE CREUSOT : Fausse plaque d’immatriculation, une histoire de cylindrée

« Vous voyez que cette petite magouille vous met dans pas mal de difficultés » dit le juge à l’homme qui se tient à la barre. Un homme à la voix assurée, 26 ans qui en paraissent davantage.
Petite magouille… Le prévenu répond ce jeudi 15 mai en comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité d’avoir, dans la nuit du 6 au 7 octobre 2023, à Montchanin et au Creusot, roulé sans permis et sans assurance, avec une fausse plaque d’immatriculation.
A son casier, une seule mention : prise du nom d’un tiers, en 2020. Ordonnance pénale : une amende. … « Les faits qui nous occupent aujourd’hui rappellent ceux de 2020. Comment explique-t-on cette tendance à falsifier ? » demande le président Lahyani.
Le prévenu n’est guère audible en dépit de sa voix assurée, sauf quand il dira des choses générales, du type « rassurez-vous, vous ne me verrez plus ». Il dit qu’il avait « trouvé un travail sur la route expresse » et qu’il regrette « amèrement ».

Il regrette quoi ? Eh bien d’avoir changé de cylindrée quand il a changé de scooter et, pour s’épargner les désagréments formels et légaux, du type passer un permis de conduire, assurer l’engin, que fait-il ? Il colle la plaque de l’ancien scooter sur le nouveau, mais le subterfuge n’a pas résisté à un contrôle.
Le procureur de la République a proposé la peine suivante : stage de sécurité routière, à ses frais (une forte amende en cas de non exécution), pas de confiscation du scooter (qui est toujours à la fourrière).
Le juge homologue la peine proposée et préalablement acceptée par le prévenu. « On ne veut pas vous revoir. »
FSA