Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Faits Divers > En Saône-et-Loire
06/12/2023 03:17
11157 lectures

CITOYENNETÉ : Le Creusotin Hazedine Derouiche a porté secours à une jeune fille de 16 ans, victime d’avances sexuelles, au petit matin, dans une gare

Le prédateur a été interpellé grâce au Creusostin, employé à la ville du Creusot, qui a eu la présence d’esprit d’appeler la Police. Les faits se sont déroulés à Niort.
Ceux qui le connaissent ne seront pas surpris : Hazedine Derouiche, qui travaille à la ville du Creusot, qui a porté les couleurs du COCB, qui est engagé dans l’éducation pour les sports de défense et de combat, et qui avait eu son heure de gloire en faisant gagner Le Creusot à Intervilles, a eu la présence d’esprit d’intervenir, il y a tout juste une semaine, le mercredi 29 novembre, pour sortir des griffes d’un prédateur sexuel qui venait de faire des avances à une adolescente de 16 ans, dans la gare du Niort, dans les Deux Sèvres.
Hazedine, qui revenait d’une mission de protection du chanteur Renaud, avec qui il travaille depuis plusieurs années, a eu une intervention déterminante.


«J'ai vu qu'elle s'est mise à pleurer»

«J’étais dans la gare de Niort, j’attendais un train pour rentrer au Creusot. J’ai d’abord remarqué le comportement pas très normal de cet individu qui a mis sa capuche quand il s’est approché d’une jeune fille qui était seule, dans son coin de la gare. Et puis j’ai vu qu’elle s’est mise à pleurer. J’ai compris que tout cela n’était pas normal, alors je suis intervenu», explique Hazedine, interrogé par creusot-infos.
L’employé de la ville du Creusot ajoute : «Il avait agrippé cette jeune fille par le bras». Hazedine a alors spontanément laissé parlé son cœur et son courage. «Je suis intervenu, j’ai sollicité un autre témoin et un agent de la SNCF et avec lui on a isolé le gars et on a appelé la Police. La petite avait 16 ans, elle était terrorisée, tétanisée par la peur. Elle était meurtrie».
L’adolescente expliquera qu’elle venait de faire l’objet de propositions sexuelles de la part de l’individu qui a 57 ans et qui a été interpellé en douceur par la Police. Avant d’être conduit au commissariat de Niort, pour être placé en garde à vue et entendu dans le cadre d’une enquête débutée en flagrance.

Un gros préjudice moral pour l'adolescente

L’homme, qui est SDF, a été jugé dans le cadre du «plaider – coupable». Il a écopé d’une peine de six mois de prison avec un sursis probatoire pendant deux ans. Il devra également verser 3000 euros à la jeune fille, en réparation de son préjudice subi.
Un préjudice moral très importante pour l’adolescente. Un préjudice qu’Hazedine Derouiche a pu mesurer à son contact. Elle a en effet subi ce qui a été qualifié de délite de «corruption de mineure».
Avec donc des avances sexuelles que l’individu a reconnu avant même l’arrivée de la Police et qu’Hazedine Derouiche avait pris soin d’enregistrer quand il lui avait expliqué, pour se justifier, qu’il avait fait une grosse bêtise.

Le sens de l'observation et l'esprit citoyen

Le Creusotin qui avait tout de suite vu le comportement anormal du SDF était convaincu qu’il n’en était pas à son coup d’essai.
Même s’il ne faut préjuger de rien, il est très clair que le sens de l’observation d’Hazedine Derouiche, qu’il a développé dans son travail de protection du chanteur Renaud, tout comme son intervention rapide, ont été déterminant pour sortir l’adolescente d’une situation très difficile, comme en témoignaient ses larmes et sa panique. «Je n’ai fait que mon devoir de citoyen», explique Hazedine Derouiche qui n’aime pas spécialement se mettre en-avant.
Alain BOLLERY