Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Faits Divers > Dans la Région du Creusot
12/12/2022 02:25
38785 lectures

TORCY : 8 maisons détruites et 1 endommagée après la propagation de l’incendie, «c’est une catastrophe»

Le feu d’une maison d’habitation, qui était squattée, mais inoccupée quand le sinistre s’est déclaré, s’est propagé à six autres habitations et en a touché une huitième. 8 familles pour un total de plus de 20 personnes n’ont plus de maison. «C’est une catastrophe», se désole le Maire Philippe Pigeau. Les sinistrés ont été regroupés à la Maison de Famille.
 
A 2 heures du matin, plus de 140 pompiers avaient été mobilisés. Il a fallu avoir recours à un CCF Super, conçu pour les feux de forêts et armé d’un canon à eau, pour arriver à contenir le sinistre.
Toutes les infos, et le reportage photos et la vidéo de creusot-infos. ACTUALISE Lundi à 7h45 : La 8ème maison a fini par brûler. La 9ème est endommagée.
Comme on pouvait malheureusement le craindre, la situation est toujours extrêmement compliquée ce lundi 12 décembre au matin. Au cours de la nuit, la 8ème maison a fini par prendre feu. Et à 7h30, les sixième, septième et huitième maison étaient toujours en train de brûler.
Pour tenter de la préserver, les pompiers ont endommagé la neuvième maison en perçant des trous pour mettre en place de gros ventilateurs et essayer de contenir le feu qui se nourrit de la composition de toitures en goudron. Il s'agit aussi de tenter de sauver la dixième maison. A suivre...
A.B.


Notre article de 2h25 lundi :
La soirée du dimanche 11 décembre 2002 et la nuit du 11 au 12 décembre, resteront à jamais comme une des pages les plus noires de la ville de Torcy. Le feu d’habitation, qui s’était déclaré peu après 17 heures, a eu des conséquences terribles pour les maisons jumelées, puisque par les toitures, le feu s’est propagé à six autres habitations.
La nature même des toitures, composées de goudron très inflammables et de bois, ainsi que le vent, ont favorisé cette propagation.
Une propagation encore jamais vue non seulement à Torcy et dans l’agglomération du Creusot, mais aussi en Saône-et-Loire…. A l’exception évidemment des bombardements du Creusot, par l’aviation anglaise, lors de la seconde guerre mondiale et qui avaient mis la ville en feu.
Dimanche soir, face aux flammes qui se propageaient de toit en toit et qui ravageaient toutes sur leur passages, réduisant les demeures à l’état de cendres, les pompiers malgré des attaques constantes des flammes aux moyens de nombreuses lances mise en action, avaient le sentiment d’être impuissant.
Le feu donnait l’impression de devenir incontrôlable. Face à l’ampleur de la situation et du sinistre plus de 140 pompiers ont été mobilisés derrière le chef de groupe Christophe Gallarati et dans le sillage du Commandant Sébastien Deroche, chef de colonne.
C’est avec l’arrivée du CCF de 12.500 litres, venu de Paray le Monial (*) avec une lance canon, que la situation a commencé à évoluer favorablement. Les pompiers qui menaient la guerre contre le feu au niveau de la septième maison, au numéro 280, ont pu voir les flammes commencer à devenir moins violentes. Il était alors près d’une heure du matin.
Mais ce n’est qu’à deux heures que le feu a véritablement été sous contrôle, alors qu’il avait commencé à faire quelques dégâts sur la huitième des dix maisons  mitoyennes, mais sans la détruire.
Les 142 pompiers et officiers mobilisés pouvaient commencer à espérer une fin de nuit meilleure, même si officiellement rien n’était encore définitivement gagné.
Marc Makhlouf, sous-préfet d’Autun, s’est rendu sur place, de même que le Commandant Gallet qui dirige le commissariat de Police du Creusot.
Tous les sinistrés de cet incendie hors norme ont été rassemblés à la Maison de Famille. A savoir les personnes qui ont eu leur maison détruite, mais aussi d’autres qui ont été évacuées devant les risques et/ou qui ont été incommodées par les dégagements de fumée.
A Torcy, à la Résidence du Lac et dans la population de la commune, le traumatisme est évidemment énorme. Le Préfet de Saône-et-Loire se rendra d’ailleurs dans la commune ce lundi pour mesurer l’étendue des dégâts autant que l’ampleur d’une situation inédite.
Alain BOLLERY
(Photos Alain BOLLERY)
 
(*) Le CCF Super qui est venu de Paray le Monial est un véhicule qui a été acquis par le conseil départemental pour lutter contre les feux de forêts. Sa puissance de frappe, à 2 heures du matin, semblait avoir été particulièrement efficace, malgré le niveau hautement inflammable des toitures des maisons qui se touchent toutes, par blocs de dix, à la Résidence du Lac.

Notre premier article (11/12) :
Un violent feu d’habitation vient de se déclarer rue du Vilet, non loin de la mairie, à la résidence du lac de Torcy.
Plus d’une vingtaine de pompiers ont d’abord été mobilisés sous le commandement du Lieutenant Christophe Gallarati, rejoint par le Commandant Sébastien Deroche, qui dirige le centre de secours du Creusot. Devant l’importance du sinistre et les risques de propagation à des maisons limitrophes, l’effectif des pompiers mobilisés est monté à quarante à 19 heures.
Outre ceux du Creusot, des pompiers de Montchanin, Montceau les Mines, Buxy, Givry, Chalon sur Saône se sont rendus sur place.
La maison en feu était squattée mais vide au moment du sinistre. Il n’y a donc et fort heureusement aucune victime à déplorer. Mais un préjudice important pour les locataires des maisons les plus proches qui ont été évacués, comme Virginie, qui était en larmes et qui a été réconfortée par Nadège Cantier, adjointe au Maire de Torcy, Philippe Pigeau, qui était également sur place. Virginie devait être hébergée par sa famille pour la nuit.
«Cela fait des semaines que l’on signale à l’OPAC que cette maison est squattée et que cela représente des risques potentiels», ont déclaré les deux élus à creusot-infos. Becca Kheciri, plombier chauffagiste, devait intervenir ce début de semaine dans la maison, pour sécuriser les lieux… L’intervention on s’en doute n’aura pas lieu. Une représentante de l’OPAC de Saône-et-Loire s’est rendue sur place pour étudier le cas échéant les besoins de relogement et dresser un premier constat.
Les Policiers du Creusot, avant d’ouvrir une enquête qui devra déterminer si le sinistre était d’origine accidentelle ou volontaire, ont établi un périmètre de sécurité pour permettre l’intervention des pompiers en toute sécurité et éviter un accident.
Des pompiers dont l’action première a été d’éviter toute propagation aux deux habitations attenantes à celle en flammes, rue du Vilet.
A.B.
(Photos Alain BOLLERY et DR)







Notre premier reportage photo sur l'incendie de la maison squattée :