Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Faits Divers > Dans la Région du Creusot
09/12/2021 03:17
14362 lectures

Saône-et-Loire : 135 euros d’amende pour avoir présenté un «passe sanitaire» qui n’était pas le sien, en gare de Creusot TGV

Quand les gendarmes l’ont contrôlé, il ne pensait pas qu’on allait aussi lui demander une pièce d’identité…
La gare de Creusot TGV est l’objet de nombreux contrôles tout au long de l’année. Et en cette période de nouvelle flambée du COVID, les gendarmes de la communauté de brigades de Montchanin et du Creusot, multiplient les contrôles pour s’assurer que les voyagers descendant d’un TGV ou bien prenant un direction de Paris ou de Lyon, peuvent bien présenter un «pass sanitaire» valide.
Ainsi, mercredi soir, à l’occasion d’une opération de contrôles qui les a menés à Saint-Pierre de Varennes, Saint-Firmin, dans des bars et des restaurants, les gendarmes, sous le commandement de l’Adjudant-Chef Laurenty Dardaine, se sont rendus à la gare de Creusot TGV, avec environ soixante-dix personnes contrôlées.

Parmi les usagers, un homme d’une trentaine d’années qui a donc bien présenté un «pass sanitaire». Sauf que les gendarmes ont eu le nez fin et lui ont demandé de présenter aussi une pièce d’identité. Ce qui leur a permis de révéler la supercherie. Le «passe sanitaire» présenté par l’usager n’était pas le sien. C’était celui d’une autre personne.
L’usurpateur a donc écopé d’une amende de 135 euros. En cette journée des illuminations, démonstration lui a été faite que les comportements des illuminés sont condamnables.
Pas certain que le garçon soit convaincu d’aller se faire vacciner en attendant d’être confronté à la réalité d’une contamination qui peut le conduire à l’Hôpital. Mais pas certain qu’il essaye à nouveau de voyager avec le «pass sanitaire» d’un autre, car l’amender pourrait alors grimper à 1500 euros…
Alain BOLLERY