Recherche
06 62 80 46 68
Pour votre publicité sur Creusot-infos,
un seul numéro
> Faits Divers > Dans la Région du Creusot
28/06/2020 03:17
13944 lectures

MONTCHANIN : Déchainement de violence d'un Albanais sur son épouse, retrouvée «bleue» de la tête au pied

Elle a sauté par la fenêtre pour échapper au pire. Sans doute à la mort. La jeune femme est condamnée à se déplacer en fauteuil roulant pendant plusieurs semaines.
Le 17 juin, creusot-infos (lire ci-dessous) rendait compte de la condamnation d’un ressortissant albanais contre son épouse et mère de leurs quatre enfants. Le garçon de tout évidence n’a pas été vraiment perturbé par la peine de prison avec sursis qui planait sur sa tête.
Ce jeudi, les gendarmes de la communauté de brigades de Montchanin et du Creusot, ont été appelés par un membre de la famille, puisque sa belle-sœur ne pouvait plus marcher, après avoir subi un déchainement de violence inouï.
La jeune femme, de moins de 30 ans, était couverte de bleus de la tête aux pieds. Elle avait été méthodiquement frappée et on se demande bien ce qui aurait pu arriver si elle n’était pas parvenue à sauter par la fenêtre pour échapper à son tortionnaire, devenu incontrôlable. Très clairement on est passé à pas grand chose d’un féminicide cette semaine à Montchanin.
En sautant pas la fenêtre, la jeune femme s’est cassé le pied au niveau du talon. Elle a été transportée à l’Hôtel-Dieu du Creusot. 60 jours d’ITT ont été prescrits, ce qui est un chiffre particulièrement élevé qui donne la mesure des violences que la femme a subies.
Le mari a fait l’objet d’une garde-à-vue et il a été présenté au Tribunal de Chalon sur Saône où il a été jugé illico presto. Son sursis a évidemment été révoqué et il a été condamné à de la prison ferme. Il a été écroué au centre pénitentiaire de Varennes le Grand.
Il est important de préciser que l’horrible scène s’est déroulée en présence de deux des quatre enfants du couple, qui ont entre 6 ans et 3 mois. L’épouse est condamnée à se déplacer en fauteuil roulant. Toute la question est maintenant de savoir comment cette femme et ses enfants vont pouvoir être protégés quand le mari sortira de prison. La famille était hébergée dans une structure du foyer Le Pont. Les services sociaux ont quelques mois pour trouver une solution durable assurant la sécurité de cette femme et de ses quatre enfants. Pour écarter tout risque d’une récidive.
A.B.

Notre premier article (17/06) :
Un ressortissant albanais, suspecté d'avoir frappé son épouse, a été interpellé, à son retour de Lyon, par les gendarmes de la communauté de brigades de Montchanin et du Creusot. Il a fait l'objet d'une garde-à-vue, à l'issue de laquelle il a été présenté au parquet de Chalon, dans le cadre d'une CRPC (comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité). Il a été condamné à cinq mois de prison avec sursis et à cinq ans de mise à l'épreuve.