Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Faits Divers > Au Creusot
11/08/2022 03:17
36960 lectures

LE CREUSOT : Le violeur de l’octogénaire a été confondu, interpellé et écroué

«Je suis contente que la Police l’a arrêté, malgré la douleur de ce qui m’est arrivé», a confié la victime à creusot-infos. Le prévenu avait déjà un antécédent judiciaire pour un délit de nature sexuelle.
Révélée par creusot-infos le 26 juillet (lire notre premier article ci-dessous), l’affaire avait beaucoup ému, suscité beaucoup de colère, d’indignation. Quelle horreur en effet, ainsi que nous l’avions écrit, de voir une vieille dame de plus de 85 ans – 88 ans très exactement – surprise et agressée à son domicile, pour être victime d’un viol, après avoir eu la tête recouverte par un sac.
Les faits s’étaient déroulés le samedi 23 juillet, en fin d’après-midi, dans un quartier calme du Creusot.
La vieille dame avait été transportée à l’Hôtel-Dieu, mais avait pu regagner son domicile dans la soirée. Traumatisée comme on peut l’être après avoir subi une agression sexuelle  couplée d’un viol. Traumatisée et révoltée, l’octogénaire avait quand même tenu à rester à son domicile. Avec un espoir : Que le violeur soit confondu et arrêté.

Les Policiers du Creusot n’ont pas ménagé leur temps ni leur peine, sur ce difficile dossier, car l’enquête de voisinage menée dans les heures et les jours qui avaient suivi, avait été plutôt infructueuse.
Mais à force de travail et d'abnégation, mais aussi grâce aux résultats des expertises scientifiques, notamment semble-t-il de l'ADN, les enquêteurs sont parvenus à cerner la personnalité du violeur présumé.
Selon les informations portées à la connaissance de creusot-infos, il a été interpellé mardi matin, à la première heure, à son domicile, situé à proximité du quartier de la victime.
Sa porte d’entrée aurait même été défoncée au moment de l’interpellation, avant son placement en garde-à-vue, au commissariat de Police du Creusot.
«Il a été présenté au parquet ce mercredi et il a été mis en examen pour viol aggravé sur personne vulnérable. La loi considère en effet la personne âgée comme vulnérable, de par son âge, mais aussi parce qu’elle avait du mal à se déplacer», a indiqué Anne-Lise Peron, substitut du Procureur de la République de Chalon sur Saône.
La magistrate précise que l’individu a reconnu les faits et le viol, sans livrer plus avant d’explications. Il s’agit d’un homme qui est donc domicilié au Creusot et qui est âgé entre 50 et 60 ans. Il a été placé en détention au centre pénitentiaire de Varennes le Grand et une information judiciaire a été ouverte. Il devrait être jugé par les Assises de Saône-et-Loire. La magistrate a également indiqué que l'homme avait un antécédent judiciaire concernant une autre affaire à caractère sexuel, mais sans en préciser la nature.
Alain BOLLERY
 

«Je suis contente qu’ils l’ont arrêté»

La victime, très digne, a réagi. «Je suis contente que la Police l’a arrêté, malgré la douleur de ce qui m’est arrivé». L’octogénaire félicite les Policiers pour leur travail et que l’individu soit mis hors d’état de nuire. «J’espère qu’il sera jugé rapidement et que le jugement sera sévère». L’octogénaire confie une douleur morale persistante avec des nuits difficiles à passer.
A.B.


Notre article du 26 juillet :
«Il est rentré et il m’a mis un sac sur la tête»… C’est ce qu’une vieille dame de plus de 85 ans a la courage d’expliquer. Elle ne veut pas en dire plus mais elle confirme qu’elle aurait été abusée sexuellement. Les faits, insoutenables, indécents, se sont produits samedi 23 juillet en fin d’après-midi.
Pour préserver la victime qui ne veut pas que les faits soient cachés, mais qui veut préserver son statut de victime, on se limitera à dire que cela s’est produit dans un quartier calme de la ville du Creusot.
Selon les informations portées à la connaissance de creusot-infos, un individu a donc fait irruption dans le domicile de l’octogénaire. Il se serait précipité sur elle pour lui recouvrir la tête avec un sac. Selon les informations qui ont été communiquées à creusot infos par une personne proche, il aurait abusé d’elle et il l’aurait violée, avant de prendre la fuite. Des actes abjects.
La victime, qui a elle-même donné l’alerte, a été conduite à l’Hôtel-Dieu. Et elle a tenu à rentrer chez elle dans la nuit. Les Policiers ont immédiatement ouvert une enquête en flagrance. Selon des fidèles de creusot-infos, la police scientifique a été mobilisée pour relever un maximum d’indices à l’intérieur de l’habitation de la victime, avec l’objectif de réaliser des tests ADN.
Tout au long de la journée de dimanche, les Policiers du Creusot ont interrogé des voisins et des personnes demeurant dans le quartier, à la recherche du moindre indice permettant d’identifier l’auteur de ces faits criminels abjects, répugnants, aussi honteux que scandaleux... Les qualificatifs manquent !
Selon nos informations, au moins une personne aurait signalé les agissements, pas forcément très récents, d’un exhibitionniste, sans qu’un rapport soit pour l’instant établi avec l'affaire de samedi. L’enquête se poursuit.
A.B.