Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Économie > Économie
12/11/2021 03:17
6704 lectures

«Made in France» : Les «nin nin» du Creusot étaient en mode séduction au MIF 2021 à Paris

Le salon du «Made in France» au parc des expositions à la porte de Versailles, à Paris, a été l’occasion d’un double lancement pour Clémence et Nicolas des «nin nin» du Creusot.
C’était aussi vrai pour les chaussettes Perrin de Montceau et leurs autres marques. Le reportage de creusot-infos à Paris sur l'ensemble des exposants de Bourgogne - Franche-Comté.




Des visiteurs qui arrivent par milliers dès les premières heures de la matinée… Ce jeudi 11 novembre marquait l’ouverture du salon du «Made in France», le désormais traditionnel MIF, au parc des expositions à la porte de Versailles à Paris.
Une fois par an, avant le printemps, la Saône-et-Loire y est représenté par ses éleveurs, dans le cadre du salon international de l’agriculture. On est alors dans une facette du «made in France» de qualité.

Là avec le MIF ce sont d’autres produits, d’autres fabrications qui sont placés sous les feux des projecteurs. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il est vivifiant de voir combien dans l’hexagone des entrepreneurs se battent pour faire vivre et développer le «made in France». Ils savent innover, créer, faire preuve d’audace. Bref ils ont envie et le public adhère. Le MIF se déroule jusqu'au dimanche 14 novembre.


Double lancement pour les «Nin nin» du Creusot

C’est déjà leur 3ème salon et parce qu’ils sont méticuleux, aux premières heures de la matinée, Clémence et Nicolas en étaient encore à bichonner leur stand. Un très beau stand réalisé avec la complicité de l’entreprise HD du Creusot.
On sait que Clémence et Nicolas rivalisent d’ingéniosité pour lancer régulièrement de nouveaux «nin nin», ces doudous qui font le bonheur autant des parents que des bambins.
Cette année sur le MIF ils ont donc lancé les «astro». Comprenez des doudous avec le signe astrologique du bébé, que l’on peut évidemment personnaliser.
Les «nin nin» qui proposent une gamme en coton bio, profitent aussi du MIF pour lancer une collection pour les adultes ! Mais oui pour les adultes. Il ne s’agit pas de doudous de taille XXXXL, mais tout simplement d’une ligne de «new wear» pour les mamans et les papas qui veulent se sentir à l’aise à la maison. «Les bébés auront ainsi l’impression d’avoir un super doudou, puisque le tissu est le même que celui des nin nin», explique Clémence.
Cette nouvelle collection, hyper douce au toucher, pourrait bien être un autre succès de la jeune entreprise pour Noël. «C’est clairement le pyjama le plus doux du monde», lance Clémence. Ils seront évidemment présentés et mis en vente à l’occasion du Marché de Noël au Creusot. Comptez 110 euros pour vous offrir un maximum de douceur, tout en offrant la même douceur à votre nourrisson.
Nicolas ne manque pas de souligner l’importance du MIF pour la toujours jeune entreprise : «Aujourd’hui le public recherche du «made in France» et comme il est positionné le salon permet d’anticiper les cadeaux de Noël !»



Perrin pense aussi aux hommes

«Ce salon on le fait depuis le début. C’est une très bonne occasion de voir nos clients et d’échanger avec eux, mais aussi d’en conquérir de nouveaux», assène Damien Schneider des chaussettes Perrin à Montceau. Avec son associée Nicaise ils ont évidemment effectué le déplacement. Et ils sont enthousiastes : «Il y a clairement un retour sur le made in France. On fait tout ce que l’on peut pour être à la hauteur et répondre à la demande, malgré les difficultés d’approvisionnement. Mais on a aussi besoin de recruter pour notre atelier tricotage, et ce n’est pas simple. Faute de formations, il faut assurer nous même les formations». Parmi les nouveautés présentées au MIF : Beaucoup plus de chaussettes en coton bio, mais aussi une nouvelle collection spécialement pour les hommes, avec boxer et bretelles, mais aussi évidemment chaussettes, le tout assorti !
Même sens de l’innovation, de la nouveauté et de la qualité, du côté de Berthe aux Grands Pieds, avec Régis Gautreau le 3ème associé.
Perrin a récemment ouvert des boutiques à Chalon sur Saône, à Paray le Monial et à Autun et a en réflexion des implantations à Bayeux, Reims, au Mont Saint-Michel ou à Colmar.



Mulot et Petitjean innove encore

Le MIF est l’occasion pour Mulot et Petitjean, l’entreprise de Dijon, de lancer trois nouveautés : Des nonettes Poire/Vanille, mis aussi et surtout des mini-nonettes pour l’apéritif : A l’oignon et «poids chiches menthe».



Une moutarde poivrée pour Fallot

Si vous aimez les moutardes fortes et qui restent en bouche, alors c’est vraiment le cas de la nouvelle moutarde que Fallot, le moutardier de Beaune, présente au SIAL : Une moutarde au poivre noir de Penja qui vient du Cameroun.




Les sacs d’Autun de Chanvrel

Leur atelier est situé dans la Pépinière d’entreprises d’Autun et l’entreprise créée en 2019 a décidé de prendre par au MIF pour montrer toute sa gamme. Emilie et Denis Lefrancq présentent en effet toutes les créations de l’entreprise Chanvrel : Du petit sac au gros sac de voyage en passant par la pochette. Ils sont tous en chanvre tissé, avec des lanières de cuir. L’entreprise assure plus de la moitié de son chiffre d’affaires en direct et ses produits sont présents dans des boutiques à Lons le Saunier, Tournus, Louhans, Clermont, Marseille, Montpellier… Le jeune Arthur, en contrat d’apprentissage dans les métiers du cuir et de la maroquinerie, originaire de Wollenschneider en Alsace, est aussi du salon parisien.



La fée mohair de la Nièvre

C’est le troisième MIF pour Emmannuelle Pautrat. Elle élève des chèvres Angora à Beard, près de Decize dans la Nièvre. Et elle a créé «La fée Mohair» pour tricoter des produits très doux et très chauds en laine mohair. Elle est montée sur le salon avec Salomé, qui travaille avec elle en échange d’un séjour à la ferme.



Venena de l’art avec de l’aluminium

Christine Maffly est établie à Montbéliard dans le Doubs. C’est là qu’elle a créé l’entreprise Venena. «Je réalise des objets de décoration en métal, avec découpe laser, impression numérique et pliage», explique-t-elle. C’est son premier MIF.



Les belles soies d’Isabelle

Elle a créé il y a un an «L’atelier soie de sens». Il est bien évidemment défié au travail de la soie. Isabelle Trenal la sublime. Elle est implantée près de Sens dans l’Yonne.



Lou Maroquinerie

Elle a créé son entreprise il y a tout juste deux ans et c’est sa première participation au MIF. Louise Herault effectue l’essentiel de ses ventes en direct, à l’exception d’une présence dans une boutique à Mâcon. Lou Maroquinerie est à Saint-Amour Bellevue.

Reportage au MIF à Paris :
© Manon BOLLERY et Alain BOLLERY

Cliquez ici pour voir notre 2ème reportage



D'autres photos des exposants :



Double lancement pour les «Nin nin» du Creusot





Perrin pense aussi aux hommes






Mulot et Petitjean innove encore






Védrenne





Moutardes Fallot






Les sacs d’Autun de Chanvrel






La fée mohair de la Nièvre






Venena de l’art avec de l’aluminium






Les belles soies d’Isabelle






Lou Maroquinerie





Delavelle






Bleu Blanc Ruche