Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Économie > Économie
07/06/2022 18:00
12930 lectures

LE CREUSOT : Intersport va déménager pour s’agrandir

L’enseigne de sport va réaliser un ensemble immobilier dédié au commerce, au rond-point Harfleur. Un investissement de 6 millions d'euros. Ouverture prévue en mars 2024 avec 12 créations d'emplois.
Les plus anciens se souviennent que c’est en rachetant Victor Sport, dans le haut de la rue Leclerc au Creusot, que la famille Andali avait mis un pied, au Creusot, dans les vêtements et les articles de sport.
Puis il y avait eu un premier demenagement avec une installation pour grandir, dans l’ancien Prisunic, au milieu de la rue Leclerc. Et puis dans le milieu des années 2000, la création  d’un magasin à Chanliau. A l’époque un aboutissement. Mais voilà, pour répondre aux nouvelles normes édictées par le siège national d’Intersport, le magasin du Creusot a besoin de grandir.

Comme toute extension était impossible là où il se situe, c’est donc un nouvel ensemble commercial que le groupe Andali va construire quelques centaines plus loin avenue de la République, en face du garage Peugeot, de l’autre côté du rond-point Harfleur.
Un premier investissement de 6 millions d’euros environ, pour la création d’un ensemble commercial de 5000 m2 dont Intersport sera la figure de prou, avec une surface de vente de 2000 m2 contre 1300 m2 aujourd’hui. Intersport va donc gagner environ 50% en surface ouverte aux clients.
Le projet a été dévoilé, ce mardi en fin de matinée à l’occasion d’une conférence de presse qui s’est tenue au Château de la Verrerie.
David Marti, maire du Creusot et Président de la communauté urbaine, s’est évidemment félicité du choix du groupe Andali qui plutôt que s’installer ailleurs, dans une autre commune, a fait le choix de rester au Creusot. «Oui nous avons cherché pour voir comment ce développement pouvait se faire sur place. Comme cela n’était pas possible, le choix s’est porté sur le secteur Harfleur, là où vont être terminées, d’ici quelques mois, les démolitions des immeubles», précise David Marti.
On est évidemment dans le cadre de la politique de renouvellement urbaine. «Le quartier s’est transformé avec l’implantation de services publics, comme la maison de parents. On a regardé avec l’OPAC comment pouvait être utilisé le foncier disponible. Intersport va donc s’implanter et se développer, avec l’objectif d’ouvrir de nouvelles enseignes qui ne seront pas en concurrence avec les autres commerces du Creusot. L’idée n’est pas de créer de la concurrence, mais d’apporter de nouveaux services», ajoute David Marti.
Les nouvelles enseignes seront plutôt tournées sur l’équipement de la maison a précisé Giovanni Andali qui dirige le groupe familial, en présence de son frère Michel,  et d’Alexandre Iwasuila, en charge des développements du groupe.
Un groupe qui a d’ailleurs pour ainsi dire trouvé une marque pour reprendre la surface qui sera libérée au printemps 2024. Le nouvel ensemble commercial avec le nouveau Intersport compte en effet ouvrir en mars 2024. Il correspondra à un investissement de 6 millions d’euros.
«Ce qui est important c’est d’apporter un plus à la population et de lutter contre l’évasion commerciale», a mis en-avant Sylvestre Coniau, adjoint en charge du commerce. Une nouvelle implantation et un nouveau développement jugés séduisants par Georges Lacour.
Giovanni Andali a expliqué les nouvelles exigences du groupe Intersport, mais surtout la nécessité de pouvoir offrir plus de référence. Le running, ou les nouvelles mobilités avec les trottinettes électriques, sont ainsi de nouveaux besoins des consommateurs.
Intersport qui emploie actuellement 15 personnes, ambitionne de créer 12 emplois supplémentaires dans son nouveau magasin, avec un objectif, au total de 50 emplois sur le nouvel emplacement commercial qui à terme s’étendra sur 8000 m2. Avec aussi des constructions d’habitats, dont David Marti a précisé qu’ils pourront être privés et pas forcément du ressort de l’OPAC.
Le city stade actuel sera enlevé pour laisser place à un nouvel espace dédié aux animations et occupations sportives par le grand public. Enfin, une liaison douce relira le rond point Chanliau au rond point Harfleur.
Alain BOLLERY