Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Économie > Économie
03/12/2021 03:16
5314 lectures

ECONOMIE : Interstis a multiplié son effectif par 5 et vient d’ouvert son agence au Creusot

Le partage de données écologique n’existait pas… Interstis l’a inventé et se développe entre Paris et Le Creusot.
C’est une belle aventure. Il y a environ un, quand Nicolas Huez et Thomas Balladur avaient présenté leur entreprise à quelques partenaires, ils étaient cinq. Aujourd’hui ils sont vingt-cinq. «On a levé 500.000 euros pour accompagner et soutenir notre développement» souligne Nicolas Huez.
L’entreprise Interstis a désormais une vitrine rue Jean Jaurès au Creusot où elle dispose de 200 mètres carré pour avoir la surface adéquate pour poursuivre son développement sur l’économie du numérique et du partage de données.
Car avec Interstis c’est un peu et même beaucoup l’internet écolo qui se développe. Plutôt que d’envoyer de gros fichiers qui génèrent de grosses consommations notamment électriques, c’est la consultation du même fichier par plusieurs dizaines, centaines ou milliers de personnes qui est possible.

Au diable les outils internet qui permettent de transmettre de très gros fichiers. La ville du Creusot, la Communauté Urbaine, le Conseil départemental de Saône-et-Loire, celui de la Nièvre, la ville de Torcy, mais aussi des Ministères, dont l’Intérieur, la Justice, mais aussi la Gendarmerie, et de nombreuses entreprises ont adopté les solutions développées par Interstis, à savoir des outils collaboratifs.
C’est le 14 septembre dernier que l’entreprise a intégré ses nouveaux locaux rue Jean Jaurès au Creusot, où elle compte déjà sept collaborateurs et bientôt beaucoup plus. Les dix huit autres sont à Paris…
Alain BOLLERY

«1500 personnes !»

Anaïs Guillemin et Lionel Baudier, représentaient, jeudi soir, le conseil départemental de Saône-et-Loire, à l’inauguration de l’agence du Creusot. «La solution proposée par Interstis est vraiment super. Les pièces jointes habituelles des mails ne sont plus envoyées, mais elles sont consultables et donc consultées sur une plateforme qui nous est dédiée. C’est très bien pour l’environnement et bien pratique pour travailler. Au conseil départemental et avec nos partenaires, comme par exemple la CAF, cela concerne 1500 personnes», explique Anaïs.