Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Bourgogne Franche comte > BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE
13/11/2021 03:16
4504 lectures

Présidentielle 2022 : Arnaud Montebourg a joué gagnant sur le salon du «Made in France» à Paris

Il a été primé, avec son entreprise «bleu blanc ruche»
Jeudi, le candidat à la Présidence de la République, avait même anticipé la victoire avec une séance de dédicaces un peu spéciale…
De toutes les candidates et de tous les candidats à la Présidence de la République, il n’y en a qu’un seul qui pouvait remporter une victoire sur le salon du «Made in France» à Paris. Un seul, oui, car un seul est à la tête d’une entreprise.
Et c’est ainsi que «Blanc Bleu Ruche», l’entreprise dédiée aux miels «made in France» a été consacrée par le jury du MIF.
Et dans le communiqué officiel adressé aux médias, le jury a été particulièrement élogieux pour l’ancien Député et Président du Conseil Général de Saône-et-Loire : «C’est dans un contexte alarmant qu’Arnaud Montebourg, ancien ministre du redressement productif, a décidé de créer Bleu Blanc Ruche, une marque de miel qui lutte en faveur du repeuplement des abeilles, engagée et commercialisant exclusivement des miels, récoltés par des apiculteurs professionnels. La marque contribue à accroître le nombre d’abeilles sur le territoire français».

Ca tous les spécialistes le savaient, mais il est toujours bon de le rappeler. Ca ne mange pas de pain.
En 2019 Arnaud Montebourg vendait son miel. En ce mois de novembre 2021 il fait campagne. Mais même s’il s’en défend, Arnaud Montebourg a évidemment toujours conservé une «case politique» dans son logiciel. Car quand il y a deux ans il vendait son miel sur le MIF c’était déjà un acte militant et politique.
Sauf qu’à l’époque le «made in France» n’était pas aussi tendance qu’il l’est aujourd’hui. Et après avoir essuyé beaucoup de foudres pour une déclaration malheureuse, que la classe politico médiatique ne lui a pas pardonnée, le rendez-vous de la porte de Versailles est tombé à point nommé pour le candidat à la Présidentielle.
Il a pu faire son miel de constater que toutes les candidates et tous les candidats à l’Elysée viennent louer les vertus du «made in France». «Comme d’habitude avec Arnaud, il a eu raison avant tout le monde», commente un de ses fidèles qui veut toujours croire à la remontada.
Et si, cela n’étonnera personne, il a eu un moment de doute, comme l’affirme Le Monde, Arnaud Montebourg s’est relancé dans la bataille. Il est vrai que la séquence médiatique entourant le salon du «made in France» lui a offert une occasion presque inespérée de passer sur un autre sujet que celui du blocage des transferts d’argent des immigrés. Un sujet dont la gauche ne veut pas entendre parler et pour lequel il a fait acte de contrition. Il a aussi pu mesurer que son équipe de campagne fait bloc. Isolé médiatiquement, il ne l’est finalement pas tant que cela politiquement, persuadé qu’il est et ses amis avec lui, que d’ici l’emballement du sprint final de la campagne, tout reste possible.
On sait que c’est toujours ce que disent les mal classés dans les sondages. Arnaud Montebourg le sait. Mais que valent des échantillons de 1000 à 1100 personnes, dont il se dit qu’ils sont réalisés au moins pour moitié sur Paris et l’Ile de France.
Et comme Paris n’est pas la France, Arnaud Montebourg veut y croire. En tout cas, il n’a pas attendu la séquence médiatique de ce vendredi 12 novembre, car dès jeudi, sur le stand du «Bleu Blanc Ruche», il était annoncé : «Arnaud Montebourg dédicacera des pots de miel ce jeudi 11 novembre à 15h30».
Des pots de miel qui pourraient prendre une sacrée valeur si l’ancien Ministre du Redressement productif réussit sa remontada. «Et pourquoi pas», clament ses plus fidèles de ses fidèles.
Alain BOLLERY
(Photos Twitter Arnaud Montebourg
et photo R.B.)