> Bourgogne Franche comte > BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE
23/11/2023 03:17
6767 lectures

LE CREUSOT : Le «plus petit cinéma de France» vient d’ouvrir à la Maison Rochette

8 places assises… 6 ou 7 debout… C’est bien le plus petit cinéma de France qui vient d’être aménagé dans la Maison Rochette. Pour découvrir des films inédits, réalisés par le peintre Raymond Rochette, avec un vrai talent. Des obsèques de Charles Schneider, à la visite du Général de Gaulle, en passant par les fêtes de la République de la Marolle, la distribution est exceptionnellement riche.
C’est tout petit et c’est mimi… La petite salle de cinéma, qui vient d’ouvrir, dans la Maison Rochette, entre La Marolle et les Vernizeaux, sur la route de Saint-Sernin du Bois, est une véritable pépite.
Oui, une véritable pépite, car effectivement quand on s’assoit on est au cinéma. Oh certes, pas dans des fauteuils. Mais une fois que l’on a pris place sur les bancs d’église, la magie opère.
Raymond Rochette est connu et reconnu, bien au-delà des frontières hexagonales, pour avoir mis de la couleur sur les activités sidérurgiques et industrielles du Creusot. L’ensemble de ses toiles constituent une œuvre en forme de mémoire indélébile d’activités industrielles qui ont permis au Creusot de rayonner sur le monde, ce qui est aujourd’hui sans doute plus fort qu’hier, à l’heure de la mondialisation.
Ce que l’on sait moins c’est qu’outre la peinture, Raymond Rochette adorait filmer. Il a ainsi eu l’audace de filmer des événements rares du Creusot, comme la venue du Général de Gaulle, le 18 avril 1959… Mais aussi d’avoir immortalisé les obsèques de Charles Schneider, en janvier 1953…
Ces pépites sont des heures importantes du Creusot. Les films ont été immortalisés et figurent dans compilation qui rassemble tous les autres fims tournés par Raymond Rochette, grand témoin de son époque, et transmetteur de l’Histoire de sa fille et de sa région… Comme les foins à Antully, ou les Fêtes de la République de La Marolle.
Florence Amiel, avec la complicité de Patrick Gorria, ont donc eu l’idée et l’audace de créer un espace cinéma, dans la Maison où le peintre a vécu jusqu’à sa mort, il y aura bientôt 30 ans, le 26 décembre 1993.
Avec ses quelques places assises, il est de fait le plus petit cinéma de France. Mais ce n’est pas la taille qui fait la qualité, mais bien ce qui y est projeté. Compte tenu de sa petite taille, ce cinéma ne peut accueillir le public que sur rendez-vous, pour des projections le mercredi après-midi ou le samedi matin. Avec en prime les commentaires de Florence Amiel, la fille du peintre.
Quelques amis ont découvert ce cinéma atypique mercredi matin. Il y avait du bonheur dans les yeux de celles et ceux qui ont découvert ces pépites de la vie du Creusot. Le même bonheur que celui éprouvé devant les toiles monumentales de l’activité dans les usines.
Il faut noter que la compilation est agrémentée d’un petit film que Jacques Revon avait consacré à Raymond Rochette, pour France 3 Bourgogne.
Alain BOLLERY
(Photos Alain BOLLERY)
 
Pour prendre rendez-vous :

www.rochette-le-peintre.com