Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Bourgogne Franche comte > BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE
10/11/2023 03:16
7493 lectures

Energie nucléaire : «L’Etat sera au RDV pour l’extension de Framatome à Saint-Marcel» assure Roland Lescure

Framatome va mettre les bouches doubles dans les prochaines années pour augmenter ses capacités de production à Saint-Marcel. Un investissement de plus de 300 millions d’euros. Pour des besoins énormes... C'est chaud bouillant !
C’est une affaire d’Etat. Non pas au sens d’un scandale. Non c’est une affaire d’Etat car le renouvellement du parc nucléaire français, avec déjà six EPR à construire, est bien une affaire d’Etat, puisque c’est la priorité de l’Etat.
Roland Lescure, ministre de l’industrie, et Dominique Faure la Ministre des Collectivités l’ont bien mesuré, jeudi matin, en découvrant les installations de Framatome à Saint-Marcel.
L’établissement a besoin de s’agrandir. Et parce que tout est géant à Framatome, à commencer par le dimensionnement des pièces, qui après assemblage de tous les composants partent par la Saône, c’est une «petite extension» de 27.300 m2 qui va être réalisée. Quelque chose comme l’équivalent de cinq hypermarchés tel qu’on les connait dans les villes moyennes.

Avec les équipements qui viendront s’installer dans cette extension, ce sont plus de 300 millions d’euros qui vont être mobilisés. Peut être même 350 millions d’euros. Sur la base des aides allouées dans le cadre de France Relance, ce sont plus de 30 millions d’euros que l’Etat pourrait apporter. Est-ce que ce sera de cet ordre là ? Roland Lescure interrogé sur le sujet a assuré que l’Etat sera au rendez-vous. Et comme l’Europe a validé que l’électricité nucléaire est décarbonée, Dominique Faure n’exclue pas que l’Europe, au travers des enveloppes européennes puissent participer au financement. L’inauguration est elle prévue en 2028.
Il s’agit d’accompagner la montée en puissance de Framatome, puisque Bernard Fontana, son PDG, a rappelé que l’établissement doit passer d’une production de 0,8 à 2 EPR par an… Et peut être même ensuite un peu plus, puisque dans l’établissement du Creusot, par exemple, l’industrialisation de la production est en marche.
Et on sait que mes activités des établissements de Saint-Marcel et du Creusot sont étroitement liées.
Actuellement Framatome a dans son carnet de commandes 32 générateurs de vapeur de remplacement pour le parc français, 4 EPR pour le Royaume Uni (2 pour Hinkley Point et 2 pour Sizewell), des contrats pour la défense… Mais aussi, en contrats programmés, déjà six EPR pour la France, dont les deux premiers iront à Penly… Sans oublier une perspective de 8 EPR supplémentaires pour la France et des commandes à venir, aussi, à l’export… Bref c’est chaud bouillant ! Et c’est bien pour cela que Framatome doit doubler sa capacité industrielle. Au moins !
Alain BOLLERY
(Photos Alain BOLLERY)