Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Bourgogne Franche comte > BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE
08/12/2021 03:17
2545 lectures

Conseil Régional : 34.000 euros pour tourner le dos à la Chine, avec 4 entreprises de la Communauté Urbaine Le Creusot – Montceau

Les porte-verres qui seront distribués à la Percée du Vin Jaune dans le Jura, n’auront pas été fabriqués en Chine, mais dans la Communauté Urbaine Le Creusot – Montceau, par quatre entreprises, au nom de l’économie sociale et solidaire. HD, Sobag, la SEIC et l’établissement public médico social.
La «Percée du vin jaune» est aux vins du Jura, ce que la «Saint-Vincent Tournante» est au vins de Bourgogne. Elle aura lieu les 5 et 6 Février à Cramans… A ne pas confondre avec le«Crémant» ! Cramans est une commune située entre Dole et Salins les Bains.
Et en 2022 quand il glisseront leur verre dans le «porte verre» qui leur aura été donné, les amoureux des vins du Jura pourront avoir une certaine fierté.
Comme c’était habituellement le cas, les «porte-verres» n’auront pas été importés de Chine, mais ils auront été réalisés dans la Communauté Urbaine Le Creusot – Montceau.

Le surcoût n’a pas été précisé ce mardi après-midi, à l’occasion de la visite de la structure d’insertion, qui sur la zone du Monay, met un point final à la confection des fameux «porte verres». Mais Jean-Claude Lagrange, l’élu spécialiste de l’économie au Conseil Régional et élu du territoire est catégorique : «34.000 euros hors taxe sur un budget de deux milliards, c’est rien du tout».
Il n’a pas tort. On ne sait pas si Arnaud Montebourg, dans le cadre de sa campagne pour les Présidentielles, passera par Saint-Eusèbe pour venir saluer cette initiative très «made in France». Mais ce que l’on sait, c’est que c’est bien en circuit court que les porte-verres de la Percée du Vin Jaune auront été réalisés.
L’entreprise So Bag pour la découpe laser, l’entreprise HD du Creusot pour la sérigraphie, l’imprimerie SEIC du Creusot pour les petites étiquettes et donc surtout l’établissement public social et médico social, pour l’assemblage et donc la confection de 23.000 unités.
Ce sont donc des complémentarités qui ont été additionnées pour que l’économie sociale et solidaire dame le pion à la Chine. Bien évidemment les services du Conseil Régional ont respecté toutes les procédures encadrant les marchés publics.
Favoriser l’insertion de travailleurs handicapés… Personne ne peut le contester et pour les petites mains assurées de la confection dans l’atelier de Saint-Eusèbe, il est évidemment vital de pouvoir s’appuyer sur des commandes. C’est bien évidemment la vocation d’un établissement public médico social de pouvoir relever le défis de marchés finalement assez contraints. Car des délais sont à respectés pour les livraisons et la parfaite réussite de l’opération.
Au total, 37 personnes travaillent dans l’entreprise adaptés. Pas toutes dans la confection, mais aussi dans d’autres spécialités. Jean-Claude Lagrange, par ailleurs vice-président de la Communauté Urbaine en charge de l’économie, a salué tous les acteurs de ce défi en forme de première en Bourgogne – Franche-Comté. A commencer par Perrine Fulgini de l’entreprise HD, Rosine Sennesal – Bosset, adjoint de direction de l’établissement public social et médico social du Vernoy à Blanzy ; Vanessa Laguerre, responsable de l’entreprise adaptée et bien évidemment Nicolas Chevalier, de l’entreprise Sobag.
Alain BOLLERY