> Bourgogne Franche comte > BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE
30/11/2023 03:17
6686 lectures

Bourgogne : Des élèves des Lycées de Montbard et du Creusot ont reçu une bourse de 5400 euros, chacun, mercredi, au Salon Mondial du Nucléaire

Des bourses pour encourager les jeunes à se diriger vers les filières industrielles et vers les métiers du nucléaire…. Ce ne sont pas que des mots. C’est du concret. Ainsi, mercredi après-midi, le World Nuclear Exhibition, le Salon Mondial du Nucléaire, qui se tient au parc des expositions de Paris Nord Villepinte, a vu des lycéens de Montbard et du Creusot, se voir attribuer chacune et chacun une bourse de 5400 euros.
Sans doute qu’ils n’avaient jamais imaginé, quand elles et ils ont choisi de poursuivre leur enseignement dans une filière industrielles, qu’ils seraient invités à se rendre, le mercredi 29 novembre, au World Nuclear Exhibition (WNE), le Salon Mondial du Nucléaire, qui se tient en cette fin novembre, au parc des expositions de Paris Villepinte.
Et sans doute encore moins qu’on leur remettrait une bourse de 5400 euros, oui oui, qui leur sera versée en trois fois. Sans compter, aussi que ces lycéens de Montbard et du Creusot, ont aussi une marraine ou un parrain, pour les accompagner jusqu’à leur entrée dans la vie professionnelle.
C’est ce qui avait été annoncé, le 6 octobre dernier, au Lycée Léon Blum au Creusot, où avait été présentée l’Université des Métiers du Nucléaire, dont l’équipe bien évidemment, a aussi participé au WNE. «Vous êtes l’enjeu de la filière nucléaire», leur a dit Jean-Luc Ferrero, en soulignant que l’Université des Métiers du Nucléaire travaille autour des compétences recherchées par les industriels et les entrepreneurs.
La réception s’est déroulée sur l’espace de Nuclear Valley, le seul pôle de compétitivité qui rayonne sur tout le territoire national.
Elisabeth Terrail, directrice des ressources humaines de Framatome, a rappelé que le numéro un du nucléaire, pèse pour plus de 3000 emplois en Bourgogne et effectue plus de 500 recrutements par an.
Hélène Badia, présidente de l’Université des Métiers du Nucléaire, qui le 6 octobre au Creusot, avait souligné l’importance de la mise en place des bourses, a salué l’engagement de l’Etat qui, au travers de France Relance, finance ces bourses, sur la base de 200 bourses par an, soit quand même un engagement de plus d’un million d’euros, directement pour les jeunes lauréats. «Elles vont à des élèves qui ont une formation en rapport avec les besoins des industriels», a-t-elle souligné, tout en mettant en relief l’accompagnement par un parrain ou une marraine…
Délégué interministériel au «nouveau nucléaire», Joël Barre a d’abord rappelé que ce sont le Président de la République et le Gouvernement, qui ont décidé de la relance du nucléaire, qui avait été à la peine pendant deux décennies. Et de lancer :  «On a besoin d’électricité, décarbonée, compétitive et souveraine… Le nucléaire présente tous ces avantages»
Il a également rappelé que les trois paires d’EPR iront aux centrales du Bugey, de Gravelines et de Penly. Rappelé aussi que le nucléaire va recruter 10.000 personnes pendant 10 ans, ce qui va constituer environ 10% des recrutements industriels en France et de sa réindustrialisation. Joël Barre a enfin invité les industriels à participer à l’élan pour les attributions de bourses. Etant entendu que plus elles seront nombreuses, plus il sera sans doute facile de motiver des jeunes à se lancer dans les métiers de l’industrie. CQFD.
Présidente de la CPME de Saône-et-Loire, tout en félicitant tous les bénéficiaires de la bourse, a expliqué qu’elle a fait le choix de devenir marraine, pour «acccompagner un jeune adulte» et de se féliciter que «tous sont très engagés et très motivés. «Oui il faut les guider dans leurs études et dans cette belle aventure humaine» a-t-elle dit.
Ce sont Lauret Chouzet, proviseure du Lycée Eugène Guillaume à Montbard et Dominique Sonival, directeur délégué aux formations professionnelles au Lycée Léon Blum au Creusot, qui ont enfin invité les lauréats à venir se faire remettre le document officialisant leur bourse.
A noter que le voyage des jeunes à Paris a été financé par la Communauté Urbaine Le Creusot – Montceau, et les repas par le Grand Chalon.
Reportage à Villepinte : 
Alain BOLLERY

Les lauréats

Lycée Eugène Guillaume à Montbard
Louis Becquelin (BP MSPC *) ; Hedy Ben Sdira (MC CND), Hugo Bertholle (BP TCI), Romain Compagnon (BP MSCP), Geoffrey Debeaupuits (MC CND), Alexis Flament (BP MELEC), Lucas Gillot (BP MSCP)
Lycée Léon Blum au Creusot
Madiane Amar Bensaber (BP TCI), Lukas Antunes (BP MELEC), Alexandre Gat (BTS CRCI), Kévin Lefebvre (BTS ENU), Linda Messaoud (BTS MS), Adrien Moine (BTS MS), Gabriel Porceddu (BP TCI), Emilie Proriol (BTS ENU), Enzo Rateau (BTS ENU), Guillaume Salles (BTS ENU)

*MSCP : Maintenance de systèmes de production connectés ; CND : Contrôles non destructifs ; TCI : Chaudronnerie ; MELEC : Métiers de l’électricité ; ENU : Environnement du nucléaire

Les Lycéens de Montbard

Les Lycéens du Creusot