Recherche
Pour nous joindre
alain.bollery@orange.fr
SMS au 06.98.82.18.88
Pour votre publicité sur
Creusot-infos, un seul numéro
06 62 80 46 68
> Bourgogne Franche comte > BOURGOGNE-FRANCHE-COMTE
14/10/2022 17:16
12216 lectures

Bernard Cazeneuve très dur avec Jean-Luc Mélenchon, sur la Police et sur l’Europe

L’ancien Premier ministre a profité de sa conférence de presse au Creusot pour dire tout le mal qu’il pense de Jean-Luc Mélenchon et de La France Insoumise. Il appelle à un congrès avant les européennes. Après le congrès du PS.


Alors que son manifeste a déjà été signé par plus de 5000 personnes, l’ancien Premier Ministre Bernard Cazeneuve a réservé, à la ville du Creusot et à David Marti, son premier déplacement. Il s’engage avec force, pour une gauche sociale démocrate, républicaine, humaniste et écologique. Il l’a martelé au Creusot. Et il n’a pas dit qu’il ne sera pas candidat à l’élection présidentielle de 2027 si les circonstances l’exigent. «Je prendrai mes responsabilités», a-t-il dit, histoire d’être clair dans la totalité de son discours.

Très clair, l’ancien Premier Ministre l’a été pour dire ce qu’il pense de Jean-Luc Mélenchon et de la France Insoumise en particulier.
«On n’a pas été de la gauche qui considère que la Police tue. Si des Policiers le font ils doivent être sanctionnés.
Mais dire que la Police tue, c’est faire bien peu de cas de ce que les Policiers font au quotidien. Quels sont les républicains de gauche qui peuvent se laisser aller à dire ou approuver de tels discours», a-t-il tout d’abord déclaré en ciblant clairement Jean-Luc Mélenchon.
Et ce n’était pas fini. Bernard Cazeneuve a ensuite évoqué le sujet européen pour dire au sujet des signataires de son manifeste, défendant toutes les avancées européennes. Déclarant notamment :  «C’est par l’Europe que nous avons permis à des étudiants d’aller travailler ailleurs. C’est l’Europe qui a permis d’avoir la libre circulation, dans un espace commun». Et de tonner : «Il faudrait que nous laissions une formation politique remettre en cause tout ce combat ? Alors que cette formation soutien les dictateurs qui massacrent les population ? Il faudrait accepter cela sans rien dire et tourner le dos à notre histoire ?»

L'ancien Premier Ministre n'accepte pas d'être qualifié de droite;..

Et Bernard Cazeneuve de citer la gauche de Jaurès, celle de Blum, celle de Pierre Mendes-France. «Il faudrait que nous oublions la main dans la main de François Mitterrand et et Kohl ? Il faudrait que nous tournions le dos à tout cela ?»
Alors Bernard Cazeneuve accuse Jean-Luc Mélenchon et LFI sans les nommer : «Dès lors que l’on ose dire que cela est contraire à nos valeurs, on nous dit que l’on est de droite. Lorsque la gauche devient sectaire, elle exclue.  Il y a une forme de recroquevillement sectaire.
Quand vous n’êtes pas à droite, et que l’on tient mon discours, on vous dit que vous êtes un éléphant. Mais ceux qui disent cela ont été les collaborateurs de tous les éléphants, ils ont voulu devenir éléphants ; Ils ont fait en sorte que des gens comme moi n’exercent rien dans le parti.  Ce sont ces acteurs-là qui qualifiietn d’éléphants ceux qui comme moi ne pensent pas comme eux !»
Bernard Cazeneveuve l’air grave demande encore :« La gauche a-t-elle vocation à tout abimer ce à quoi elle touche ? Je pense qu’il faudra organiser un congrès de la refondation pour que tous ceux qui aspirent à une gauche sociale démocrate puissent converger.
Si nous n’y parvenons pas, ça sera plus difficile et plus tragique. La grande différence entre notre génération et celle de nos enfants qui ne sont pas formatés comme, c’est que nous nous sommes battus pour que nos enfants aient un avenir meilleur, eux pour que la vie soit toujours possible sur la planète».

«Pour» la gauche de la crédibilité et «contre» la gauche de l'extrémisme

Bernard Cazeneuve plaide donc pour un congrès de la refondation après le congrès du PS, mais sans préciser s’il doit se tenir au printemps ou à l’automne. «Mais avant les européennes», assène-t-il.
Et d’affirmer : «Le vrai sujet c’est pourquoi la sociale démocratie gouverne et réussit ailleurs en Europe et pas en France. Il n’y a pas de possibilité de gouverner en France sans celle-ci. La France est le pays où la gauche est la plus éloignée de la sociale démocratie.
Il y a une gauche de la crédibilité et une de l’extrémisme politique. Je n’ai pas de problème lorsque que MM. Roussel et Jadot s’expriment sur cette question».
Une chose est certaine : «La droite se réjouit de l’état de la gauche, car elle peut gouverner longtemps».
Alain BOLLERY
(Photos Manon BOLLERY)

Notre compte rendu complet plus tard sur creusot-infos