dimanche 24 mars 2019

Du Jeudi 21 au Samedi 30 Mars

-20% sur les Jean’s Levi’s Homme et Femme*

Édito
Les faits très graves qui se sont produits lundi matin, ont révélé autant le manque de respect et de politesse, que cette violence qui n’en finit plus de s’incruster dans les têtes, dans les esprits et donc bien malheureusement dans les actes.
Questions à...
Elu lundi après-midi nouveau Président de la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire, Bernard Lacour entend mener une présidence de combat. Pour défendre l’agriculture «contre les attaques menées par des minorités». C'est ce qu'il affirme dans une longue interview qu'il a accordée à creusot-infos.
«88% de la société française apprécie notre agriculture et ses agriculteurs et on entend que les minorités»
«L’agriculture française c’est la qualité et la traçabilité»
«L'engagement du conseil départemental a été vital»
«Dans la Communauté Le Creusot - Montceau, on va franchir un cap dans la gestion de l’eau».
Dans une longue interview à creusot-infos, le Député européen sortant, 3ème sur la liste «Les Républicains», n’est pas tendre avec le Président de la République.
«Ce Président est très tacticien et très habile»
«Le grand débat c’est quand même un aveu d’échec».
Alstom, Nadine Morano, Rachida Dati, référendum, immigration, l’élu bressan n’élude aucun sujet.
A qui s’adressera-t-il ? La Présidente du Conseil Régional dit tout dans une interview...
Écouter, lire, voir
> Vie locale > St-Sernin du Bois

St-Sernin-du-bois : Mémoire Fruitière en Mesvrin : Une bourse aux greffons mais pas que...

17/03/2019 13:42Lu 1739 foisImprimer l’article
Une centaine de sujets ont été greffés samedi matin lors de la bourse aux greffons de Mémoire Fruitière en Mesvrin.
Une nouvelle fois, la bourse aux greffons organisée par l’association "Mémoire fruitière en Mesvrin" a connu une belle réussite samedi matin à la tour de Saint-Sernin-du-Bois. En terme de bénévolat tout d'abord avec la mobilisation de nombreux adhérents (dont plusieurs nouveaux) venus spontanément aider les responsables. Gérard Hynek et ses lieutenants ont particulièrement apprécié ce coup de main, sachant qu'il fallait accueillir le public, le renseigner sur les diverses variétés de fruitiers, enregistrer les commandes, préparer les greffons choisis, pour finalement arriver à l'atelier greffe où 8 spécialistes ont passé la matinée à tailler le bois, à l'écusson, en fente ou encore à l'anglaise...selon la taille des greffons et des porte greffes. Au total, une centaine de sujets ont été greffés et 7 nouveaux adhérents ont prolongé l'imposant listing de l'association. À noter cette année une augmentation du nombre de questions posées par les visiteurs, sur les variétés de fruitiers mais également sur la façon de mener correctement un verger, de l'entretenir : « Les gens sont conscients du suivi d'un arbre depuis sa plantation, et ce qui est positif, ce sont les demandes allant crescendo de formations, les gens veulent faire eux-mêmes l'entretien et l'évolution de leur verger...» souligne le président de Mémoire fruitière en Mesvrin. La polénisation, le rôle des abeilles... autant de questions posées et de réponses apportées à des visiteurs de plus en plus curieux.

Des greffeurs formés et passionnés

S'agissant des greffeurs, Gérard Hynek a été clair samedi : « Ce sont des adhérents très passionnés, possédant une bonne dextérité et une certaine finesse dans la manipulation du greffoir, finesse et patience bien supérieures à la moyenne des adhérents lambda... Être greffeur c'est une passion qui passe par plusieurs séances de formation. Or nous avons la chance d'avoir parmi nous Robert Kleingartner, un formateur d'exception, qui a suscité ce matin la curiosité des visiteurs...». Intarissable sur le sujet, Gérard Hynek devait poursuivre sur l'inventaire des qualités du bon greffeur : avoir les bons outils (sécateur et greffoir) bien entretenus et surtout désinfectés après chaque sujet greffé. Le tout garant de bonnes reprises estimées à 90% voir 95%, selon le greffeur. « Cela peut aller à 100 pour cent de reprise, à condition que l'acheteur soigne correctement son jeune arbre. Il faut aussi le protéger du vent qui sèche la greffe et des oiseaux qui peuvent se poser sur un greffon et l'endommager...». Autre motif de satisfaction, samedi plusieurs personnes ont acheté des greffons et des porte-greffes pour essayer de greffer à domicile. Pour le responsable de l'association c'est une grande réussite. Bref pour Gérard Hynek, cette bourse 2019 a connu un vrai succès, auquel il associa plusieurs adhérents bénévoles de "La Forêt Fruitière" de Cluny venus donner la main pour greffer.

Les jeunes de plus en plus intéressés

Parmi les dizaines de visiteurs rencontrés au sous-sol de la tour, Aline et Noé sont venus de Dracy-Saint-Loup avec leurs deux enfants. Exploitants(maraîchage bio) à Dracy, le jeune couple a participé à une formation taille de fruitiers à Cordesse et a décidé de réaliser un verger. Samedi outre l'intérêt porté, Aline et Noé sont repartis avec plusieurs petits pommiers, poiriers, cerisiers et mirabelliers.
Quant à Marie et Baptiste, habitants aux Chevreaux à Saint-Firmin, leur visite avait pour but de compléter leur jeune et petit verger en arbres fruitiers. « Nous avons été très bien accueillis, conseillés et informés sur les manières de planter, protéger du vent, du gel...» a expliqué le jeune couple, ravi de s'être déplacé à Saint-Sernin et d'avoir participé à cette matinée, à leurs yeux très enrichissante.
JCP