mardi 12 novembre 2019

Au cœur du Golf d’Avoise, votre restaurant «L’Albatros» est ouvert à tous !

Nouveaux gérants - nouveau Chef de Cuisine

Ouverture exceptionnelle Lundi 11 Novembre midi

Édito
Les cheminots qui, vendredi, ont décidé de ne pas travailler ont délibérément pris en otage les usagers. Les conséquences de ce mouvement n’étaient pas acceptables.
Questions à...
Le leader de l’opposition, qui avait échoué de peu en 2014, sera bien à nouveau candidat. Sa liste et son projet seront dévoilés en janvier. Mais Charles Landre a déjà donné quelques pistes dans une interview à creusot-infos.
«Un projet neuf et des pratiques nouvelles»
«L’élection sera le statuquo ou innover»
«Il faut rendre la ville attractive»
«Les quartiers ont besoin d’une action humaine»
1er vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des transports, Michel Neugnot réagit au mouvement à la SNCF, revendiqué «droit de retrait» qui a privé de trains TER des milliers de voyageurs vendredi et qui s’est poursuivi…
«Tout est fait pour que la sécurité soit assurée»
«Sur un Dijon – Nevers pas question de supprimer les contrôleurs»
«Dans les Ardennes c’était un accident de la route»
«C’est un mauvais procès de dire qu’il y avait une situation d’insécurité faute de contrôleurs»
Dans une interview à creusot-infos il parle du Mondial au Japon, de l’équipe de France, du Top 14, du rugby trop violent et du Creusot.
Écouter, lire, voir
> Vie locale > St-Sernin du Bois

ST-SERNIN-DU-BOIS : Marche pour les arbres : Faire un bout de chemin ensemble pour défendre la forêt

13/10/2018 21:17Lu 2604 foisImprimer l’article
31 marcheurs se sont élancés samedi matin de Saint-Sernin pour rejoindre Broye.
Philippe Berger, secrétaire national du Syndicat national unifié des personnels des forêts et de l'espace naturel ( SNUPFEN) rappelle tous les jours depuis le départ de Mulhouse en septembre, les objectifs de la marche pour la forêt : « Il s'agit d'alerter la population sur ce qui se passe actuellement en forêt. Une bonne partie des personnels de l'ONF s'inquiète pour l'avenir des forêts publiques, au regard des décisions et des orientations prise par la direction générale et nos ministères de tutelle...». Pour le secrétaire national, il est clair que la forêt ne saurait être gérée au seul regard de la rentabilité économique et pour lui c'est l'ensemble de la forêt qui est menacée d'industrialisation, au prétexte du développement de l'économie dite "verte". « Nous aimons notre métier car il est utile, à nous tous, mais il est aujourd'hui remis en cause et la privatisation de la gestion des forêts ne s'est jamais profilée de cette manière aussi évidente...».


D'où cette marche qui est partie de Mulhouse et a pour objectif de rejoindre Cérilly le 24 octobre, puis le lendemain la commune de Saint-Bonnet Tronçais où les quatre marches maillant l'hexagone se retrouveront pour le point d'orgue de la manifestation nationale. Vendredi, une dizaine de marcheurs venant de Saint-Gervais sur Couches ont rejoint Saint-Sernin-du-bois où ils furent accueillis par Gilbert Brochot, le président des Amis de Saint-Sernin. Ce samedi ce sont 31 marcheurs qui étaient au départ d'une nouvelle étape donné à la tour de Saint-Sernin. Ils ont été rejoints par une dizaine d'autres randonneurs à Chapey, tous bien décidés de suivre le mouvement et de rejoindre Broye. « Nous parcourons en moyenne une vingtaine de kilomètres par jour, mais St-Sernin-Broye, c'est court puisque nous allons marcher 17,200 km...» a précisé Philippe Berger avant de s'élancer samedi matin avec les autres marcheurs. « Les gens ont le pouvoir de changer les choses, c'est pour cette raison que nous les invitons, partout en France, à venir marcher avec nous...»
JCP