vendredi 22 novembre 2019
Édito
Les cheminots qui, vendredi, ont décidé de ne pas travailler ont délibérément pris en otage les usagers. Les conséquences de ce mouvement n’étaient pas acceptables.
Questions à...
Né au Creusot, Gilles Lagarde dont les parents sont à Saint-Jean de Trézy, occupe la fonction prestigieuse de Directeur de Cabinet du Président du Sénat, le 2ème personnage de l’Etat.
Gilles Lagarde a accordé une longue interview à creusot-infos. Il parle de sa fonction, du Président Larcher et du Sénat, mais aussi de la Saône-et-Loire et du Creusot.
«La Bourgogne est reconnue mondialement...» déclare le Président de Paris 2024 dans une interview à creusot-infos.
Le leader de l’opposition, qui avait échoué de peu en 2014, sera bien à nouveau candidat. Sa liste et son projet seront dévoilés en janvier. Mais Charles Landre a déjà donné quelques pistes dans une interview à creusot-infos.
«Un projet neuf et des pratiques nouvelles»
«L’élection sera le statuquo ou innover»
«Il faut rendre la ville attractive»
«Les quartiers ont besoin d’une action humaine»
Écouter, lire, voir
> Vie locale > St-Sernin du Bois

ST-SERNIN-DU-BOIS : Les travaux d'aménagement du bourg en phase terminale

06/11/2019 14:30Lu 2596 foisImprimer l’article
Vice-présidente de la CUCM, chargée de l'aménagement des espaces publics, Evelyne Couillerot est venue ce mercredi matin visiter le chantier.
Les travaux d'aménagement du bourg portés par la CUCM sont quasiment terminés. Reste effectivement pour la société Eurovia chargée des travaux, à hydro-décaper le plateau ralentisseur situé près du bourg et les aires de stationnement longeant de manière horizontale la route départementale 138. Il s'agit ici de bien les différencier de la voie de circulation (noire) par une couleur plus claire. Suivront la mise en place de la signalisation (arrêt minute...), des plantations (semaine prochaine) et des arbres qui orneront l'ensemble début décembre. Ce mercredi matin, Évelyne Couillerot présente sur le chantier en sa qualité de vice-présidente de la Communauté Urbaine Creusot Montceau, chargée de l'aménagement des espaces publics, a rappelé les objectifs des travaux réalisés sur le secteur. S'agissant d'une valorisation de la commune avec ses atouts et de réaliser un travail prenant en compte celui déjà réalisé en 2010 au bourg, avec la nouvelle mairie, et dans les années 2000 avec l'aménagement devant l'école. « Nous avons travaillé en commun avec la commune entre ces deux secteurs, pour proposer une solution englobant la voirie, le stationnement des véhicules et prenant en compte les aménagements de la partie basse de l'étang...». Le tout visant à organiser le stationnement des véhicules, à améliorer et sécuriser les déplacements des piétons et surtout à faire ralentir les usagers. Jean-Marc Hippolyte avait auparavant souligné que ce projet remontait à 2001 dans le cadre d'une étude globale sur l'aménagement du centre bourg : « À l'époque, il fallait définir la place des voitures et des piétons dans ce secteur. Lors des cinq réunions publiques tenues sur le sujet, les gens se sont exprimés, notamment lors de la première réunion. C'est ainsi que nous avons donné la priorité aux piétons en répondant aux demandes...».


Répondre à la demande des habitants

Ont suivi les aménagements des abords de l'étang par la commune et toujours pour répondre à la demande des habitants, la mise en place de jeux pour enfants, de bancs... On sait également qu'un important travail sera mené prochainement pour restaurer l'ancien lavoir : « Un lieu de vie chargé d'histoires...» a précisé le maire qui veut également décliner dans les quartiers de la commune ce qui a été fait au bourg, notamment sur la vallée du Mesvrin. Ces aménagements récents et futurs ne laissent pas les habitants indifférents. Plusieurs réflexions et suggestions ont été formulées. « Lors d'un conseil d'école, les parents ont exprimé le souhait de la mise en place d'un Pédibus, sorte d'autobus pédestre pour améliorer encore la sécurité des enfants allant à l'école...» a annoncé Pascale Fallourd.
Pour sa part, Lucie Kiener-Calvet, responsable à la CUCM de la cellule conception et réalisation des espaces publics a indiqué qu'avec ce projet de réaménagement du centre bourg, il fallait impérativement casser la vitesse des véhicules et supprimer les risques d'accidents (marche en arrière dangereuse). Ajoutons aussi que la commune a anticipé l'arrivée de la fibre avant les travaux réalisés par Eurovia sur la route. En effet début septembre, l'armoire et la chambre de tirage de la fibre qui permettront de desservir les habitations ont été installées près de l'école élémentaire.
Le coût total des travaux de réaménagement du bourg s'élève à 195 000€ : « Rien ne fonctionnera si les gens ne respectent pas les choses, il s'agit du code de la route, de civisme et du respect des autres...» avait lancé récemment Jean-Marc Hippolyte. Sachant que dans cette zone, de l'école élémentaire jusqu'au cimetière, la vitesse a retenir et surtout à observer est de 30 km/heure.
J-C.P