mercredi 20 mars 2019

20€* offerts en Bon d’achat par tranche de 300€

Uniquement durant les Portes Ouvertes

Samedi 23 et Dimanche 24 Mars

Édito
La médaille de meilleur apprenti de France reçue par Clément Hélias à la Sorbonne était bien plus qu’un symbole.
Questions à...
Elu lundi après-midi nouveau Président de la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire, Bernard Lacour entend mener une présidence de combat. Pour défendre l’agriculture «contre les attaques menées par des minorités». C'est ce qu'il affirme dans une longue interview qu'il a accordée à creusot-infos.
«88% de la société française apprécie notre agriculture et ses agriculteurs et on entend que les minorités»
«L’agriculture française c’est la qualité et la traçabilité»
«L'engagement du conseil départemental a été vital»
«Dans la Communauté Le Creusot - Montceau, on va franchir un cap dans la gestion de l’eau».
Dans une longue interview à creusot-infos, le Député européen sortant, 3ème sur la liste «Les Républicains», n’est pas tendre avec le Président de la République.
«Ce Président est très tacticien et très habile»
«Le grand débat c’est quand même un aveu d’échec».
Alstom, Nadine Morano, Rachida Dati, référendum, immigration, l’élu bressan n’élude aucun sujet.
A qui s’adressera-t-il ? La Présidente du Conseil Régional dit tout dans une interview...
Écouter, lire, voir
> Vie locale > St-Sernin du Bois

ST-SERNIN-DU-BOIS : Les agriculteurs biologiques souhaitent pratiquer une agriculture respectueuse, durable et solidaire

14/03/2019 18:15Lu 2403 foisImprimer l’article
Les agriculteurs biologiques de Saône-et-Loire étaient rassemblés ce jeudi à Saint-Sernin du bois pour leur assemblée générale.
Les agriculteurs biologiques de Saône et Loire se sont réunis jeudi salle Pierre Boyer pour leur assemblée générale. Une petite trentaine de personnes participait aux travaux permettant de prendre connaissance de l'évolution de l'agriculture biologique en 2018 ainsi que des principales actions menées par le Groupement, qui défend et soutient le développement de l'agriculture biologique dans le département.
La place de la bio dans les filières économiques, les organisations collectives possibles, le projet d'abattoir de proximité et celui concernant le laboratoire de transformation dans le Clunysois ont été abordés dans l'après-midi, juste avant le projet d'abattoir de volailles. Alors que la matinée était plus particulièrement consacrée au rapport d'activité du Groupement. L'animation du développement de l'agriculture biologique, le soutien et l'accompagnement des projets de territoire, mais aussi la communication et la promotion auprès d'agriculteurs ou de jeunes en formation ont été en 2018 des axes de travail pour les responsables regroupés autour de leur président Olivier Devêvre. Et plusieurs interventions, conférences...ont été organisées en établissements scolaires ou auprès de collectifs de producteurs notamment. On retiendra également la progression constatée sur les réseaux sociaux avec une présence importante sur une page Facebook "La bio en Bourgogne", avec 590 abonnés. L'accompagnement technique des fermes biologiques ou en conversion a été expliqué : « 52 producteurs ont été accompagnés en 2018 dans leurs démarches de conversion...», s'agissant d'apporter des conseils techniques et des diagnostics de conversion, sur les aspects réglementaires ou encore administratifs. Même approche pour les personnes souhaitant démarrer une activité de maraîchage bio. Quant à la viticulture : « Une très bonne année, atypique, avec des récoltes très saines...» a souligné le président.
Enfin, il a été question de favoriser la consommation et d'accompagner la mise en marché des produits biologiques. Une action qui passe par des objectifs tels structurer et dynamiser la commercialisation des produits biologiques par l'appui à la mise en marché de ceux ci, le conseil aux producteurs et le soutien au développement des circuits courts.
L'assemblée générale a été l'occasion d'échanger avec les producteurs bio, de découvrir aussi le fonctionnement du réseau bio bourguignon qui apporte un appui technique, spécialisé et global des projets bio. Pascale Fallourd représentait le maire Jean-Marc Hippolyte retenu par ailleurs.
JCP