samedi 19 janvier 2019

Jusqu’au 26 Janvier 2019

Jusqu’à -50% sur une sélection de produits (en bricochèques crédités sur votre carte sourire)

Bénéficiez de 15€

sur les revêtements de sol stratifiés (en bricochèques crédités sur votre carte sourire)

Retrouvez également de nombreuses offres en cours

Sans oublier votre Dépôt Vente Brictroc

Édito
La Présidente a choisi le réseau social, dénoncé pourtant pour la violence de ses commentaires, pour présenter ses vœux. C’est bien plus que paradoxal.
Questions à...
Le Député de Saône-et-Loire au cours d’une conférence de presse a parlé «gilets jaunes» mais aussi fait le point sur les engagements tenus du Gouvernement. ACTUALISE
Le vice-président du Conseil Régional se confie sur le budget économie de la Bourgogne-Franche-Comté, «au service de toutes les entreprises».
A l'occasion de la session plénière du Conseil Régional consacrée au vote du budget, la question des transports, le premier budget de la Région, a constitué une grande par des discussions. Et l'imbroglio autour de la hausse des tarifs des abonnements TER a masqué d'autres aspect de cette compétence. Le premier vice-président revient pour Infos-Dijon sur les grandes lignes du budget transports 2019 de la Bourgogne-Franche-Comté.
Écouter, lire, voir
> Vie locale > St-Sernin du Bois

ST-SERNIN-DU-BOIS : Élections municipales : Jean-Marc Hippolyte : « Je n'exclus pas de me représenter en 2020 ! »

09/01/2019 21:12Lu 1353 foisImprimer l’article
Jean-Marc Hippolyte est maire de Saint-Sernin-du-bois depuis 2001. Il a reçu ce mercredi soir la médaille d'honneur régionale, départementale et communale, pour 20 années de services rendus à la collectivité.
À l'issue de la cérémonie de remise des médailles d'honneur régionales, départementales et communales qui s'est déroulée ce mercredi soir à la mairie de Saint-Sernin du bois, Jean-Marc Hippolyte maire, a livré à Creusot Infos quelques informations importantes comme la possibilité pour lui de se représenter en 2020 lors des élections municipales. « Pas mal de projets sont engagés, on bâtit des choses qui ne seront pas terminées lors de ce mandat, je suis dans la perspective, et c'est pour cette raison que je n'exclus rien, c'est une décision à prendre collectivement, ce qui m'intéresse avant tout, c'est la commune. Il est clair qu'il est toujours difficile de se remettre en question... Je pense que ma décision sera prise de manière collégiale, en toute sérénité avec l'équipe en place, et surtout le moment venu. En 2001, c'est l'équipe sortante qui m'a sollicité. Pour l'instant, je peux dire une seule chose, je n'arrête pas le combat pour ma commune, pour les services, oui, je n'exclus pas de me représenter...».
Sur le dossier Semcoda, le maire a expliqué qu'il attendait la décision de justice. « Pour l'instant le permis de construire est toujours déposé, la Semcoda n'a pas retiré son permis, la seule chose, c'est la légalité ou pas du permis de construire et ça, c'est le tribunal administratif qui le dira...». Enfin, sur la grande consultation nationale et sur la mise en place des cahiers de doléances, Jean-Marc Hippolyte a été clair : « Les citoyens ont le droit d'être écouté et pas seulement d'être entendu. Aujourd'hui, ce que j'attends de l'État, c'est qu'il nous donne les moyens de faire en sorte, s'il y a des revendications légitimes concernant l'Etat, de nous dire comment on répond à ces sollicitations. Moi je ne me contente pas de permettre aux gens d'écrire ce qu'ils veulent, ce qu'ils souhaitent. Il faut nous dire de quelle manière leurs attentes vont être prises en compte et quel sera le processus permettant de répondre aux attentes et au malaise social qui est bien réel...».
Propos recueillis par JC.PIERRAT