lundi 22 juillet 2019

Au départ de Bourbon-Lancy, les échappées à vélo offrent des parcours sympas pour tous les amateurs de la petite reine et de VTT. Découvrez deux bons plans !

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
A l’occasion d’une conférence de presse, le patron du groupe SOS, dont dépend l’Hôtel-Dieu du Creusot, a affirmé plusieurs choses.
«L’établissement génère un déficit. On l’a repris pour le redresser et le relancer».
«On a dit oui pour une aide-soignante de jour et «on verra» à la fin de l’année pour une infirmière de nuit».
«Pour l’urologie, la nouvelle organisation sera sans coût supplémentaire pour les patients».
«On va avoir un bon énorme en terme de prise en charge des patients».
«Le robot sera utilisé en urologie, en chirurgie digestive et en chirurgie gynécologique».
Vice-présidente du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté en charge des sports, Laëtitia Martinez, dans une interview, évoque l’engouement autour du mondial féminin. Elle souligne aussi la démarche volontariste de la Région pour développer et soutenir le sport féminin.
Juste avant les grandes vacances, le Maire David Marti se livre dans une interview à creusot-infos.
Gratuité à la piscine, espace Simone Veil, démolition de la Tour Jaurès et à la Molette, travaux dans les équipements sportifs… Le Maire répond aussi au sujet des prochaines élections municipales.
Écouter, lire, voir
> Vie locale > St-Sernin du Bois

SAINT-SERNIN-DU-BOIS : Confession d’un ancien président qui a entraîné son pays au bord de la crise

14/04/2019 09:50Lu 3116 foisImprimer l’article
L’Office municipal de la Culture, en partenariat avec L’arc, proposait samedi soir la pièce de théâtre jouée mardi dernier sur la scène creusotine. Une cinquantaine de spectateurs avaient pris place dans la salle polyvalente.
A la fin de son mandat, l’ex président d’un pays en crise parle à ses électeurs pour confesser les raisons de ses actions politiques. Sous couvert d’aveux sincères, il tente de faire croire à ses électeurs à un sursaut d’honnêteté, s’exonérant de son incompétence qu’il fait d’ailleurs porter à ses collaborateurs. Il termine son discours en s’innocentant, puisqu’il a été élu démocratiquement par des électeurs distraits.