vendredi 16 novembre 2018

Offre d’Hiver

Du Jeudi 15 Novembre au Samedi 15 Décembre

TVA offerte à hauteur de 10%*

(*Sur Fenêtres, Portes d’entrée, Coulissants, Volets roulants et battants, Portails, Portes de garage)
Édito
Alors que la France grogne contre la hausse des carburants, ils sont comme muets…
Questions à...

Exclusif

C’est un visiteur de marque qui, dimanche après-midi, a découvert l’exposition «Pierre Soulages, Le Creusot» à L’arc.
Président de l’institut national de la recherche agronomique, Philippe Mauguin s’est confié à «creusot-infos».
Le champion Alain Bernard s'est confié dans une interview à creusot-infos. Pour parler du complexe aquatique du Creusot, mais pas seulement.
«Pour moi c'est important d'aller au contact des jeunes».
«Pour PARIS 2024 je n'ai pas peur, mais je suis inquiet».
«Je vais échanger avec la Ministre pour parler des projets».
C’est officiel, le conseiller régional de Bourgogne - Franche-Comté et Président des Amis de la Rose à Frangy, quitte lui aussi le Parti Socialiste pour créer un autre parti avec Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann, qu’il accueillera en Saône-et-Loire en novembre.
Denis Lamard s’explique dans une interview à creusot-infos.
Écouter, lire, voir
> Vie locale > St-Sernin du Bois

SAINT-SERNIN-DU-BOIS : Aménagement du centre Bourg : Le schéma directeur est figé !

11/07/2018 14:06Lu 2447 foisImprimer l’article
La réflexion engagée depuis 2016 sur les espaces publics du centre bourg est quasiment aboutie. Après cinq réunions publiques sur le sujet, après un travail important et compliqué réalisé en étroite collaboration avec les services de la CUCM, les grands principes du projet présenté mardi soir salle Pierre Boyer ont été figés.
Évelyne Couillerot, présente en sa qualité de vice-présidente de la Communauté Urbaine Creusot Montceau, chargée de l'aménagement des espaces publics, l'a rappelé à l'issue de la présentation : « On arrête le schéma directeur, qui fige le principe de stationnement longitudinal, de la voirie et des aménagements, tel qu'il a été présenté ce soir...».
Restera effectivement à affiner quelques détails avec la municipalité, mais les grands principes retenus sont désormais figés. Bien sûr la question du calendrier de réalisation a été posée : « L'appel d'offre sera lancé en septembre 2018, les travaux pourraient commencer début  2019 pour une mise en service dans le premier semestre 2019...» a annoncé l'élue.

 Un budget de 130 000€

C'est Jean-Marc Hippolyte qui a introduit la réunion mardi soir. Le maire a tenu à planter le décor : « Il s'agissait d'un sujet compliqué qui a demandé un travail important...». Il s'agissait en effet de mener une réflexion et de construire un projet en commun, de prendre en compte les questionnements et souhaits de la population, s'agissant pour le centre bourg, d'améliorer les circulations piétonnes, de marquer l'entrée du bourg, de créer des espaces de rencontres et de ralentir la vitesse des véhicules, en tenant compte de la sécurité et la tranquillité de tous. En intégrant également certaines contraintes, comme celle liées à la réserve d'eau potable de l'étang longeant la route départementale, et au budget contraint de la commune, ajouté à celui de la CUCM alloué pour le projet : 130 000€. Mais Jean-Marc Hippolyte l'a rappelé a plusieurs reprises au cours de la soirée : « Rien ne fonctionnera si les gens ne respectent pas les choses, il s'agit du code de la route, de civisme et du respect des autres...».

Valoriser la commune avec ses atouts

Évelyne Couillerot l'a rappelé avant la présentation détaillée réalisée par Lucie Kiener-Calvet, responsable à la CUCM de la cellule conception et réalisation des espaces publics : « Nous sommes partis sur une valorisation de la commune avec ses atouts ». Soit un travail prenant en compte celui déjà réalisé en 2010 au bourg, avec la nouvelle mairie, et dans les années 2000 avec l'aménagement devant l'école. « Aujourd'hui nous avons travaillé entre ces deux secteurs en tenant compte des contraintes techniques pour proposer une solution englobant la voirie, le stationnement des véhicules, la partie basse de l'étang...». Le tout valorisant l'image de la commune, de ses services et de son patrimoine, et visant à organiser le stationnement des véhicules, à améliorer et sécuriser les déplacements des piétons et surtout à faire ralentir les usagers.

Stationnement longitudinal

La proposition d'aménagement va chambouler les habitudes des usagers. Concernant le stationnement devant la boulangerie, il s'agira de stationner de manière longitudinale, afin de gommer les problèmes actuels (marches arrières dangereuses) et les risques d'acidents. Le stationnement devant la boulangerie sera avec arrêt limité et les trottoirs, en partie végétalisés, seront élargis et sécurisés. La chaussée restera à une largeur de 6 mètres sans marquage axial : « Il s'agit de ne plus offrir aux conducteurs un effet couloir sans liaison transversale, mais de proposer des accroches visuels l'invitant à ralentir...». Les trottoirs seront en béton désactivé et un enrobé hydrodécapé (clair) sur une longueur de 30 mètres sur la chaussée et à hauteur de la boulangerie sera visible des conducteurs, invités à respecter une zone 30 km/h. Ces aménagements réalisés, restera à traiter la partie basse au bord de l'étang. Plusieurs pistes sont envisagées par la municipalité qui pense aménager un parking pour accueillir des places de stationnements supplémentaires (8), rénover le lavoir, créer des espaces ludiques avec des jeux et un espace pique-nique. « Il faut garder ce côté rural, s'insérer dans le paysage et inviter l'usager à rester dans l'espace public...» a annoncé et souhaite Jean-Marc Hippolyte.
Jean-Claude PIERRAT

RÉACTION

Gérard Hynek : Un projet intéressant !
«Le projet est intéressant, il permettra d'améliorer sensiblement la sécurité de tous. Mais il faudra que tout le monde comprenne les enjeux et respecte les règles, et notamment le code de la route. Il a été évoqué la mise en place de feux tricolores par un habitant, je suis contre ce type de contrainte ici à Saint-Sernin...».