mercredi 20 mars 2019

20€* offerts en Bon d’achat par tranche de 300€

Uniquement durant les Portes Ouvertes

Samedi 23 et Dimanche 24 Mars

Édito
La médaille de meilleur apprenti de France reçue par Clément Hélias à la Sorbonne était bien plus qu’un symbole.
Questions à...
Elu lundi après-midi nouveau Président de la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire, Bernard Lacour entend mener une présidence de combat. Pour défendre l’agriculture «contre les attaques menées par des minorités». C'est ce qu'il affirme dans une longue interview qu'il a accordée à creusot-infos.
«88% de la société française apprécie notre agriculture et ses agriculteurs et on entend que les minorités»
«L’agriculture française c’est la qualité et la traçabilité»
«L'engagement du conseil départemental a été vital»
«Dans la Communauté Le Creusot - Montceau, on va franchir un cap dans la gestion de l’eau».
Dans une longue interview à creusot-infos, le Député européen sortant, 3ème sur la liste «Les Républicains», n’est pas tendre avec le Président de la République.
«Ce Président est très tacticien et très habile»
«Le grand débat c’est quand même un aveu d’échec».
Alstom, Nadine Morano, Rachida Dati, référendum, immigration, l’élu bressan n’élude aucun sujet.
A qui s’adressera-t-il ? La Présidente du Conseil Régional dit tout dans une interview...
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Montcenis

MONTCENIS : Vin, stress, cœur et de nouvelles données porteuses d’espoir

14/03/2019 14:15Lu 3674 foisImprimer l’article
Une fois encore, le Club Cœur et Santé du Creusot a visé juste. La conférence donnée mercredi soir à la salle des Ursulines a remporté un vif succès.
Plus de 250 personnes ont suivi avec attention les interventions du professeur Yves Cottin, chef du service  de cardiologie au CHRU de Dijon et de Luc Rochette, professeur émérite physiopathologie & épidémiologie cérébro cardio-vasculaires Faculté des Sciences (Médecine Pharmacie).
Après un rappel des missions et des activités du Club Cœur & Santé et la présentation des invités par Raymond Assémat et Jean-Paul Dechaux, respectivement président et cardiologue référent du club, Yves Cottin débute son intervention par une photo du Clos Vougeot. Il est en effet un membre éminent de la confrérie du tastevinage et participe activement aux travaux des chevaliers.
Alors le vin, bon ou pas pour le cœur ?
Il est donc bien placé pour apporter un avis pertinent à cette interrogation. Mais auparavant, et après un rappel des facteurs de risques cardio-vasculaires connus de la plupart d’entre nous, Yves Cottin affirme haut et fort que la recherche française dans le domaine de la cardiologie est au top. Les décès par maladies cardio-vasculaires ont reculé au 3ème rang derrière les maladies pulmonaires et les AVC en 4 ans. Il n’y a plus aucun pneumologue dans le département de l’Yonne, inquiétant madame Buzyn ! Avec la flambée de la malbouffe, l’obésité, fléau aux Etats-Unis, arrive à vitesse grand V  en France et est devenue un enjeu de santé publique. Les problèmes diététiques aussi ! Nous apprendrons par exemple que les aliments contenant le plus de sel sont les bouillons cubes et les crevettes !
Le vin rouge uniquement, selon des études sérieuses, avec une consommation régulière et raisonnable est le seul à faire baisser le taux de mauvais cholestérol et diminuer les risques d’AVC en permettant une meilleure circulation sanguine. Boire trois verres par jour, pas plus et en bonne compagnie, c’est tout bon !
Et le stress, ennemi ou pas pour notre cœur ?
Il est bénéfique et utile sur une courte durée mais il devient délétère lorsqu’il s’installe et devient ingérable, affirme Luc Rochette. Il a effectivement une incidence biologique directe sur le cœur pouvant conduire au développement des maladies cardio-vasculaires. Il influe également sur les facteurs de risque, tabac, alimentation, manque d’activité… La corrélation entre le stress et les maladies cardiovasculaires est aujourd’hui vérifiée et a été démontrée. Un stress trop élevé entraînerait une forte activité d’une zone du cerveau qui gère les émotions. Il provoquerait une augmentation des globules blancs générant une inflammation artérielle qui peut s’avérer fatale si les artères sont en partie bouchées.
Deux heures de conférence très instructives et  beaucoup d’humour au cours des interventions, le nombreux public présent à la salle des Ursulines a visiblement beaucoup apprécié ! En attendant la prochaine…
Joël Servy