lundi 23 septembre 2019
Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Dans une longue interview, le Président de la Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire parle sans langue de bois. Il dresse des constats, accuse, parle de l’avenir et de la question de l’eau.
Il dénonce la main des Etats-Unis derrière des associations agissantes.
«On a des agriculteurs sur les rotules et petit à petit ils se désespèrent»
«Désolé, mais un steak végétal, ce n’est pas une entrecôte»
«On met de l’eau potable dans les toilettes et on n’est pas capable de répondre à l’abreuvement de nos animaux»
Le lundi 9 septembre 2019 restera dans l’histoire pour l’Hôtel-Dieu du Creusot, avec la première intervention chirurgicale réalisée avec le robot chirurgical, le 1er de Saône-et-Loire.
Le Docteur Jean-Philibert Combier a réagi dans une interview exclusive à creusot-infos.
«Le robot ne remplace pas le chirurgien. Il exécute ses gestes. C’est un progrès considérable»
«C’est capital pour recruter de jeunes médecins»
«Le Maire du Creusot a eu une vision d’avenir et de progrès sur ce dossier stratégique»
Vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées et de l’apprentissage, Stéphane Guiguet détaille l’implication de la Région en matière d’investissements, mais aussi pour «le pouvoir d’achat des lycéens et de leurs familles».
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Montcenis

MONTCENIS : «Retour aux racines» pour la course aux ânes

20/05/2018 22:39Lu 8290 foisImprimer l’article
La traditionnelle «course à la bourrique» s'est déroulée ce dimanche dans un nouveau lieu, selon une formule nouvelle qui permet d'impliquer et de mettre en avant tous les acteurs et associations de Montcenis.
La traditionnelle course aux ânes de Montcenis s'est déroulée ce dimanche sous une météo parfaite, mais surtout dans une configuration nouvelle qui pourrait signer le début d'une nouvelle ère pour ce rendez-vous incontournable de la vie monticinoise, et même creusotine.

«Nous avons choisi de la délocaliser à coté de la salle des Ursulines cette année» explique le maire, Thierry Buisson. «D'abord parce qu'il y avait le triathlon en même temps cette année, et il était compliqué d'allier les deux dans le centre. Mais c'est aussi une bonne chose du point de vue de la sécurité, et il n'est pas impossible que cette formule soit pérennisée».

Toutes les associations présentes


En effet, plus qu'un simple déménagement, c'est véritablement une nouvelle formule qu'a ainsi voulu tester le comité des fêtes. «Partant de cet arrangement en bonne intelligence avec le triathlon, nous avons voulu enrichir cette fête et revenir à une vraie fête de village» explique Philippe Wlache, le président du comité des fêtes. «C'est la 16e course à la bourrique que je participe à organiser, et il fallait répondre à certain nombre de critiques qu'on a pu avoir, notamment sur la sécurité. Nous avons donc mis en place une piste balisée, dans l'herbe. Et puis autour, nous sommes revenus aux principes de base des fêtes de village, où chacun participe et présente ses activités».

Toutes les associations de Montcenis étaient ainsi de la partie : les parachutistes, le club de foot, le club de gym, et aussi la chorale italienne regroupant les associations Amicale Italienne, ANFE et CRI Montchanin, qui chanté avec Emilio Armillès. Un marché artisanal était également installé dans les allées, mais aussi des structures gonflables, et même des baptêmes d'hélicoptère.
Et bien-sûr une quinzaine d'ânes, qui ont été chevauchés par les enfants pour trois courses qui ont permis de déterminer le tiercé gagnant.
Nicolas Richoffer
Photos N.R.