samedi 20 avril 2019

Du Mercredi 17 au Samedi 20 Avril

Retrouvez les Offres en cours sur le Gigot d’agneau à rôtir, le dos de cabillaud, les pizzas (Les 19 et 20 Avril 19), le jambon Delpeyrat (-20% de réduction immédiate),
le fromage de chèvre « Le Petit Cruzille », le caillé frais campagne, les faisselles et le fromage blanc  « La Bressane » (-30% de réduction immédiate),
les batavias, le Nid de Pâques, la brioche aux gratons, le chardonnay 2016 (-15% de réduction immédiate),
le Montagny 2015 (-15% de réduction immédiate),
le vin rosé 2017 (-20% de réduction immédiate),
le crémant de Bourgogne (-15% de réduction immédiate)

-20% de réduction immédiate à partir de 25€ d’achat à la Boutique Fleurs Vendredi 18 et Samedi 19 Avril

Fermeture Exceptionnelle Lundi 22 Avril

Édito
Les faits très graves qui se sont produits lundi matin, ont révélé autant le manque de respect et de politesse, que cette violence qui n’en finit plus de s’incruster dans les têtes, dans les esprits et donc bien malheureusement dans les actes.
Questions à...
Le vice-président de la Région Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées est catégorique : «On sait s’adapter, on sait être réactif et on peut voter un financement exceptionnel»
Elu lundi après-midi nouveau Président de la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire, Bernard Lacour entend mener une présidence de combat. Pour défendre l’agriculture «contre les attaques menées par des minorités». C'est ce qu'il affirme dans une longue interview qu'il a accordée à creusot-infos.
«88% de la société française apprécie notre agriculture et ses agriculteurs et on entend que les minorités»
«L’agriculture française c’est la qualité et la traçabilité»
«L'engagement du conseil départemental a été vital»
«Dans la Communauté Le Creusot - Montceau, on va franchir un cap dans la gestion de l’eau».
Dans une longue interview à creusot-infos, le Député européen sortant, 3ème sur la liste «Les Républicains», n’est pas tendre avec le Président de la République.
«Ce Président est très tacticien et très habile»
«Le grand débat c’est quand même un aveu d’échec».
Alstom, Nadine Morano, Rachida Dati, référendum, immigration, l’élu bressan n’élude aucun sujet.
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

Stéphane Guiguet : «Si le conseil d’administration du Lycée Léon Blum vote pour des caméras de surveillance, le Conseil Régional suivra»

21/03/2019 03:17Lu 2326 foisImprimer l’article
Le vice-président de la Région Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées est catégorique : «On sait s’adapter, on sait être réactif et on peut voter un financement exceptionnel»
On sait que la question de la mise en place de caméras de vidéosurveillance s’est invitée dans les débats au Lycée Léon Blum au Creusot, après l'agression subie lundi matin par une femme de ménage. Les enseignants, les personnels, les élèves abordent le sujet. Il fait débat avec les «pour», les «contre» et ceux qui ne savent pas trop, aimeraient en savoir plus, avant de donner leur avis.
Dans notre Edito du 20 mars (cliquez ici), nous avons évoqué ce sujet. Nous l’avons aussi fait avec Stéphane Guiguet, vice-président en charge des Lycées au Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté.
«Si le conseil d’administration du Lycée Léon Blum vote, non pas à l’unanimité, mais à la majorité pour de la vidéosurveillance, alors le Conseil Régional suivra», affirme Stéphane Guiguet. Et d’ajouter : «On souhaite d’autres solutions, notamment pour ce qui concerne la vie scolaire. Mais il est clair que des caméras de surveillance dans les angles morts, ou dans des zones pas «surveillables» facilement par des personnels, cela peut être une réponse et une solution».
L’élu à la Région ajoute que «la plupart du temps l’investissement est réalisée avec la dotation financière donnée à l’établissement, mais oui il peut y avoir des subventions exceptionnelles. On sait s’adapter. On sait être réactifs !»
Concernant la question des moyens en personnels, Stéphane Guiguet est catégorique : «Pour les agents de la Région, on est dans le bon taux d’encadrement. On est pile poil dans la moyenne».
Mardi, le vice-président de la Région a rencontré les professeurs à leur demande. «Nous participons à la réflexion globale. Sur la vidéo, mais aussi sur les clôtures et plus généralement sur le fonctionnement du lycée». Après l’agression de lundi, une cellule d’aide a été mise en place. Une formation aura lieu sur la gestion des conflits, avec un spécialiste. «J’ai clairement dit aux personnels de la Région que ce n’est pas à eux d’être en première ligne face aux problèmes. Il faut et il est important que les solutions soient trouvées collectivement».
Sur un plan plus général, Stéphane Guiguet a évoqué «l’accompagnement après travaux» qui consiste à suivre l’évolution et les demandes relatives à des fins de travaux ou à des ajustements ou compléments. La collectivité a été présente et le restera».
Alain BOLLERY