jeudi 19 juillet 2018

50 producteurs de Mercurey pour vous servir !

Un vol en Montgolfière à gagner !

Édito
La liesse populaire, dimanche soir au Creusot, était encore plus forte qu’en 1998. Mais c’était logique. On vous explique pourquoi.
Et puis, que les aigris rangent leur venin…
Questions à...
Dans une interview fleuve à creusot-infos, Anibal Castano balance ses vérités. Sur son sport le basket, sur la Fédération, sur l'arbitrage.
Les rendez-vous d’été seront lancés avec un spectacle très aérien. Avec aussi un nouveau lieu de programmation.
L’adjoint à la culture parle aussi de l’avenir de L’arc, de la mise en lumière du Château de la Verrerie, du projet d’installations de boites à livres.
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
Le Député n’hésite pas à prendre le désherbant pour nettoyer les arguments de la nouvelle gauche sur les dotations de fonctionnement. Il parle aussi des accords possibles pour les municipales de 2020 avec un peu d’engrais pour le Grand Autunois Morvan…
Sans oublier les poules, les abattoirs, le bois et les rodéos…
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

SECURITE : La ville du Creusot a installé, vendredi soir, ses premières barrières anti-véhicules assassins

14/07/2018 08:52Lu 4260 foisImprimer l’article
Deux barrières ont été mises en place. Elles sont parmi les premières en Saône-et-Loire et en Bourgogne.La ville du Creusot veut se placer en pointe pour la protection des personnes pour des événements populaires.
Elle stoppe un véhicule assassin en quelques mètres et les vidéos de démonstration sont particulièrement parlante… Parce que personne, pas un village, pas une ville n’est à l’abri d’une attaque terroriste, comme celle qui, il y a 2 ans, a endeuillé la soirée du 14 juillet à Nice, la ville du Creusot a décidé de se doter de barrière BAAVA (barrière amovible anti véhicule assassin).
Les deux premières barrières achetées ont été installées, vendredi soir, à l’occasion de la soirée des Feux d’artifices pour la Fête Nationale. Les feux sont tirés le 13 juillet au Creusot et les deux barrières avaient été placés pour la première, à l’entrée de la rue Jean Jaurès, au niveau de l’église Saint-Laurent, et pour l’autre à hauteur de la rue des Moineaux.
La ville du Creusot est parmi les premières en Bourgogne et, notamment en Saône-et-Loire, à se doter de ce dispositif de sécurité particulièrement efficace. Ces barrières BAAVA s’installent rapidement et se démontent rapidement. Elles peuvent s’adapter et sont particulièrement résistantes au choc.
«C’est important d’avoir des matériels efficaces, car personne ne peut ignorer la menace. C’est une question de sécurité au sens large et sur des événements populaires importants, il est important d’avoir un maximum de sécurité», a indiqué le Maire David Marti, interrogé par creusot-infos.
Outre ces barrières BAAVA, la ville du Creusot avait aussi mis en place des obstacles pour protéger la foule au niveau de la Place de la Molette et à la entrée du Parc de la Verrerie, pour les feux d’artifices. Protections renforcées aussi pour protéger la place Schneider où avait lieu un bal populaire.
Alain BOLLERY

Voir la vidéo de démonstration :