samedi 17 novembre 2018

Fruitiers en pots, arbustes à fleurs, plantes tapissantes, rosiers…. C’est la saison des plantations

Retrouvez les Promos « Spécial Sainte Catherine » sur les Cyprès leylandii, les Photinias, les fruitiers…

Et bénéficiez de :

-50% sur les agrumes et lauriers roses en stock

-30% sur les palmiers

-20% sur les bambous fargesia

Édito
Alors que la France grogne contre la hausse des carburants, ils sont comme muets…
Questions à...

Exclusif

C’est un visiteur de marque qui, dimanche après-midi, a découvert l’exposition «Pierre Soulages, Le Creusot» à L’arc.
Président de l’institut national de la recherche agronomique, Philippe Mauguin s’est confié à «creusot-infos».
Le champion Alain Bernard s'est confié dans une interview à creusot-infos. Pour parler du complexe aquatique du Creusot, mais pas seulement.
«Pour moi c'est important d'aller au contact des jeunes».
«Pour PARIS 2024 je n'ai pas peur, mais je suis inquiet».
«Je vais échanger avec la Ministre pour parler des projets».
C’est officiel, le conseiller régional de Bourgogne - Franche-Comté et Président des Amis de la Rose à Frangy, quitte lui aussi le Parti Socialiste pour créer un autre parti avec Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann, qu’il accueillera en Saône-et-Loire en novembre.
Denis Lamard s’explique dans une interview à creusot-infos.
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

SECURITE : La ville du Creusot a installé, vendredi soir, ses premières barrières anti-véhicules assassins

14/07/2018 08:52Lu 4504 foisImprimer l’article
Deux barrières ont été mises en place. Elles sont parmi les premières en Saône-et-Loire et en Bourgogne.La ville du Creusot veut se placer en pointe pour la protection des personnes pour des événements populaires.
Elle stoppe un véhicule assassin en quelques mètres et les vidéos de démonstration sont particulièrement parlante… Parce que personne, pas un village, pas une ville n’est à l’abri d’une attaque terroriste, comme celle qui, il y a 2 ans, a endeuillé la soirée du 14 juillet à Nice, la ville du Creusot a décidé de se doter de barrière BAAVA (barrière amovible anti véhicule assassin).
Les deux premières barrières achetées ont été installées, vendredi soir, à l’occasion de la soirée des Feux d’artifices pour la Fête Nationale. Les feux sont tirés le 13 juillet au Creusot et les deux barrières avaient été placés pour la première, à l’entrée de la rue Jean Jaurès, au niveau de l’église Saint-Laurent, et pour l’autre à hauteur de la rue des Moineaux.
La ville du Creusot est parmi les premières en Bourgogne et, notamment en Saône-et-Loire, à se doter de ce dispositif de sécurité particulièrement efficace. Ces barrières BAAVA s’installent rapidement et se démontent rapidement. Elles peuvent s’adapter et sont particulièrement résistantes au choc.
«C’est important d’avoir des matériels efficaces, car personne ne peut ignorer la menace. C’est une question de sécurité au sens large et sur des événements populaires importants, il est important d’avoir un maximum de sécurité», a indiqué le Maire David Marti, interrogé par creusot-infos.
Outre ces barrières BAAVA, la ville du Creusot avait aussi mis en place des obstacles pour protéger la foule au niveau de la Place de la Molette et à la entrée du Parc de la Verrerie, pour les feux d’artifices. Protections renforcées aussi pour protéger la place Schneider où avait lieu un bal populaire.
Alain BOLLERY

Voir la vidéo de démonstration :