mardi 23 juillet 2019

Au départ de Bourbon-Lancy, les échappées à vélo offrent des parcours sympas pour tous les amateurs de la petite reine et de VTT. Découvrez deux bons plans !

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
A l’occasion d’une conférence de presse, le patron du groupe SOS, dont dépend l’Hôtel-Dieu du Creusot, a affirmé plusieurs choses.
«L’établissement génère un déficit. On l’a repris pour le redresser et le relancer».
«On a dit oui pour une aide-soignante de jour et «on verra» à la fin de l’année pour une infirmière de nuit».
«Pour l’urologie, la nouvelle organisation sera sans coût supplémentaire pour les patients».
«On va avoir un bon énorme en terme de prise en charge des patients».
«Le robot sera utilisé en urologie, en chirurgie digestive et en chirurgie gynécologique».
Vice-présidente du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté en charge des sports, Laëtitia Martinez, dans une interview, évoque l’engouement autour du mondial féminin. Elle souligne aussi la démarche volontariste de la Région pour développer et soutenir le sport féminin.
Juste avant les grandes vacances, le Maire David Marti se livre dans une interview à creusot-infos.
Gratuité à la piscine, espace Simone Veil, démolition de la Tour Jaurès et à la Molette, travaux dans les équipements sportifs… Le Maire répond aussi au sujet des prochaines élections municipales.
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : Une centaine de soutiens pour une déléguée CGT convoquée au commissariat de Police et accusée d'avoir entravé la circulation des trains

11/02/2019 11:45Lu 5051 foisImprimer l’article
Une manifestation a eu lieu ce lundi matin devant le commissariat de Police. ACTUALISE : Classement sans suite.
Les faits remontent au 19 avril 2018 : Une manifestation avait eu lieu à la gare de Creusot TGV à l’appel de la CGT et de Sud Rail. Des militants de la CGT Energie s’étaient joints au mouvement qui avait vu des militants descendre sur les voies (cliquez ici pour voir notre reportage)
Neuf mois et demi plus tard, Laurence Casasreales, secrétaire de la Fédération Mine et Energie CGT de Saône-et-Loire, était convoquée ce lundi matin au commissariat de Police du Creusot pour être entendue dans le cadre d’une enquête «pour avoir entravé la liberté de circulation des trains», souligne Jean-Sébastien Choné, représentant fédéral, en charge des «discriminations, libertés, actions juridiques» au sein de la CGT.
«On ne comprend pas sa convocation, car elle était comme interlocutrice de la CGT avec la SNCF, pour que tout se passe bien, en toute sécurité», affirme Jean-Sébastien Choné.
C’est donc pour la soutenir, qu’environ 100 militants CGT ont convergé, lundi matin, devant le commissariat de Police pour une manifestation.
A l'issue de son audition, Laurence Casasreales, qui était accompagnée de Me Vermorel, a expliqué aux militants qu'elle avait expliqué pourquoi et comment elle avait procédé le 19 avril, à la gare de Creusot. TGV. Un plus tard, l'union départementale CGT a reçu un appel l'informant d'un classement sans suite !
A.B.