vendredi 22 février 2019

Bénéficiez d’un avoir*de 15€ par tranche de 100€ d’achat pour toutes commandes effectuées du Vendredi 22/02 à 5h au dimanche 24/02 à minuit,

Et le carburant (1) à prix coûtant** du Jeudi 21/02 à minuit au dimanche 24/02 à 17h

Édito
La Présidente a choisi le réseau social, dénoncé pourtant pour la violence de ses commentaires, pour présenter ses vœux. C’est bien plus que paradoxal.
Questions à...
Dans une longue interview à creusot-infos, le Député européen sortant, 3ème sur la liste «Les Républicains», n’est pas tendre avec le Président de la République.
«Ce Président est très tacticien et très habile»
«Le grand débat c’est quand même un aveu d’échec».
Alstom, Nadine Morano, Rachida Dati, référendum, immigration, l’élu bressan n’élude aucun sujet.

Marie-Guite Dufay : «Travaillons ensemble et faites confiance aux territoires»
Jean-Patrick Courtois : «Il y en marre des normes»
Michel Suchaut : «Le principal problème de la France c’est le recrutement»
Patrick Merliaud : «Commandez les EPR dont la France a besoin»

Exclusif

André Accary : «Faites confiance aux territoires»
Jérôme Durain : «Quelles mesures concrètes pour aider les Maires à boucler leurs budgets ?»
David Marti : «Soutenez nous pour le maintien des services publics»
Rémy Rebeyrotte : «La santé, la mobilité, le numérique sont des sujets majeurs»
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : Une centaine de soutiens pour une déléguée CGT convoquée au commissariat de Police et accusée d'avoir entravé la circulation des trains

11/02/2019 11:45Lu 4777 foisImprimer l’article
Une manifestation a eu lieu ce lundi matin devant le commissariat de Police. ACTUALISE : Classement sans suite.
Les faits remontent au 19 avril 2018 : Une manifestation avait eu lieu à la gare de Creusot TGV à l’appel de la CGT et de Sud Rail. Des militants de la CGT Energie s’étaient joints au mouvement qui avait vu des militants descendre sur les voies (cliquez ici pour voir notre reportage)
Neuf mois et demi plus tard, Laurence Casasreales, secrétaire de la Fédération Mine et Energie CGT de Saône-et-Loire, était convoquée ce lundi matin au commissariat de Police du Creusot pour être entendue dans le cadre d’une enquête «pour avoir entravé la liberté de circulation des trains», souligne Jean-Sébastien Choné, représentant fédéral, en charge des «discriminations, libertés, actions juridiques» au sein de la CGT.
«On ne comprend pas sa convocation, car elle était comme interlocutrice de la CGT avec la SNCF, pour que tout se passe bien, en toute sécurité», affirme Jean-Sébastien Choné.
C’est donc pour la soutenir, qu’environ 100 militants CGT ont convergé, lundi matin, devant le commissariat de Police pour une manifestation.
A l'issue de son audition, Laurence Casasreales, qui était accompagnée de Me Vermorel, a expliqué aux militants qu'elle avait expliqué pourquoi et comment elle avait procédé le 19 avril, à la gare de Creusot. TGV. Un plus tard, l'union départementale CGT a reçu un appel l'informant d'un classement sans suite !
A.B.