mercredi 26 juin 2019
Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Le Député de Saône-et-Loire veut redonner du pouvoir aux Maires et encore plus dans les intercommunalités. Rémy Rebeyrotte a aussi dit ce qu’il pense de la menace de rétention des notes du Bac.
Municipales : «Nous avons des Marcheurs dans les deux majorités au Creusot et à Autun…»
Alors qu’ils sont officiellement présentés ce jeudi à 18h30, Jérémy Pinto lève un coin du voile sur les 42 rendez-vous programmés.
Nicolas Pommerel est le nouvel entraîneur du Creusot, avec Eric Catinot pour les arrières et Vuli pour les avants.
Avant la reprise de juin, Nicolas Pommerel se confie dans une interview à creusot-infos.
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : Une borne de recharge pour véhicules électriques, place Schneider

13/09/2018 16:25Lu 2757 foisImprimer l’article
Pour ne pas manquer l’accélération et le virage de la transition énergétique !
Le Syndicat Départemental Energie de Saône-et-Loire (SYDESL) et la Communauté Urbaine Creusot Montceau s’engagent pour la mobilité électrique avec la mise en service de bornes de recharge pour véhicules électriques.
« La loi de transition énergétique pour la croissance verte invite les collectivités à développer et encourager l’installation de points de charge pour les véhicules électriques. Qui dit progression en puissance des véhicules électriques, suppose également des infrastructures adéquates de recharge. Aujourd’hui, près de 150 000 véhicules légers électriques sillonnent les routes de l’Hexagone. En 2020, ils seront 350 000 ! C’est pourquoi le Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté a défini avec l’ADEME un schéma de cohérence régional de déploiement des infrastructures de recharge pour véhicules électriques (IRVE) », précise Fabien Genet, président du SYDESL.
Le schéma de déploiement prévu par le SYDESL a permis l’implantation d’une borne au Creusot et d’une à Montceau. Chaque borne permet la recharge simultanée de deux véhicules. Leur coût a été pris en charge à hauteur de 80% par le SYDESL et de 20% par la CUCM (3 199€ HT).
Jusqu’à fin 2020, le SYDESL prendra en charge la gestion et l’entretien des équipements ainsi que les consommations électriques. Elles seront gratuites pour les usagers. A la fin des 3 années, la collectivité prendra à sa charge les coûts d’entretien et de gestion de ces deux équipements.
Avec l’implantation de deux bornes sur le territoire communautaire, la CUCM et le SYDESL affirment leur volonté d’agir ensemble pour la qualité de l’air et le développement d’une mobilité durable. C’est ce qu’ont affirmé conjointement Fabien Genet, président du SYDESL et David Marti, président de la CUCM, lors de la présentation de la borne.
Au fait, elle est où, cette borne ? Tout simplement place Schneider !
« A proximité des commerces et des restaurants. Autant joindre l’utile à l’agréable pendant une pause déjeuner par exemple, précise Fabien Genet. On n’implante pas les bornes à tout va et n’importe où. Cela demande réflexion.
Ce n’est pas un parcmètre, comme ont pu le croire un instant quelques Creusotins, ironise David Marti. Au Creusot, tous les parkings ont été et sont gratuits. Cette borne a trouvé son emplacement ici, place Schneider. La Communauté a montré l’exemple. Et chaque véhicule léger sera remplacé par un véhicule électrique. Nous réfléchirons également à d’autres emplacements de bornes. »
Et comment s’y prendre ?
Un site Internet a été mis en ligne pour guider les utilisateurs des bornes de recharge. Il est possible de créer un compte « abonné » facilitant l’usage des bornes. Mais la souplesse du dispositif permet d’utiliser les bornes sans être forcément abonné. Recharger son véhicule à partir d’un smartphone, d’un badge ou d’une carte bancaire sans contact, c’est possible.
http://www.sydesl.orios-infos.com/
Afin de développer l’usage des véhicules propres, la recharge des véhicules sera gratuite jusqu’à fin 2020, ce n’est pas vain de le redire !
Joël Servy