dimanche 22 juillet 2018

Des voitures garanties par un constructeur c'est une assurance d'une très très bonne occasion. Profitez les prix barrés sur les occasion du lion de Peugeot Nomblot.

Édito
La liesse populaire, dimanche soir au Creusot, était encore plus forte qu’en 1998. Mais c’était logique. On vous explique pourquoi.
Et puis, que les aigris rangent leur venin…
Questions à...
Dans une interview fleuve à creusot-infos, Anibal Castano balance ses vérités. Sur son sport le basket, sur la Fédération, sur l'arbitrage.
Les rendez-vous d’été seront lancés avec un spectacle très aérien. Avec aussi un nouveau lieu de programmation.
L’adjoint à la culture parle aussi de l’avenir de L’arc, de la mise en lumière du Château de la Verrerie, du projet d’installations de boites à livres.
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
Le Député n’hésite pas à prendre le désherbant pour nettoyer les arguments de la nouvelle gauche sur les dotations de fonctionnement. Il parle aussi des accords possibles pour les municipales de 2020 avec un peu d’engrais pour le Grand Autunois Morvan…
Sans oublier les poules, les abattoirs, le bois et les rodéos…
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : Un tir aux corbeaux a eu lieu mercredi soir

18/05/2017 03:15Lu 15221 foisImprimer l’article
300 ont été tués.
C’est un rendez-vous de printemps attendu par les riverains du Foyer des Jeunes Travailleurs, mais aussi de la rue de Chanzy prolongée. Un tir aux corbeaux a eu lieu mercredi soir. Un tir encadré par un arrêté du Maire du Creusot, puisqu’il s’agissait d’une opération de régulation, visant certes à réduire la très grande population de corbeaux dans le bois à côté du Foyer des Jeunes Travailleurs.
Le problème n’est pas nouveau. La population de corbeaux dans ce secteur, si elle a tendance à diminuer au fil des années et des opérations de régulation, demeure cependant importante. Et pour les résidents du FJT, comme pour les riverains, c’est insupportable, du lever du jour, jusqu’à son coucher…
Le tir aux corbeaux de mercredi soir était encadré, comme tous les ans, par Christian Masuez. Pour le bois à côté du Foyer, il s’est déroulé en deux temps. Et entre le premier et le second, les chasseurs ont été priés d’aller aussi s’occuper des corbeaux dans le secteur d’Harfleur 2000.
Une bonne quinzaine de chasseurs avaient répondu présents pour cette opération bénévole pour laquelle les cartouches étaient fournies par la Communauté Urbaine.
A.B.

Augusto Ferreira


«Je suis évidemment pour ces opérations de tirs aux corbeaux. Il faudrait pouvoir enlever tous les nids, mais je sais que c’est impossible. Il faut bien comprendre que c’est insupportable de vivre à côté des corbeaux qui font un bruit incroyable dès le lever du jour, jusqu’au coucher du soleil. En été, quand il fait chaud, c’est compliqué d’ouvrir les fenêtres tant il y a du bruit. Les battues ont le mérite de faire baisser les décibels pendant quelques semaines».