mardi 19 novembre 2019

Boules, guirlandes, sapins artificiels, illuminations, village de Noël… les dernières tendances sont chez «Villaverde Montceau»

Édito
Les cheminots qui, vendredi, ont décidé de ne pas travailler ont délibérément pris en otage les usagers. Les conséquences de ce mouvement n’étaient pas acceptables.
Questions à...
«La Bourgogne est reconnue mondialement...» déclare le Président de Paris 2024 dans une interview à creusot-infos.
Le leader de l’opposition, qui avait échoué de peu en 2014, sera bien à nouveau candidat. Sa liste et son projet seront dévoilés en janvier. Mais Charles Landre a déjà donné quelques pistes dans une interview à creusot-infos.
«Un projet neuf et des pratiques nouvelles»
«L’élection sera le statuquo ou innover»
«Il faut rendre la ville attractive»
«Les quartiers ont besoin d’une action humaine»
1er vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, en charge des transports, Michel Neugnot réagit au mouvement à la SNCF, revendiqué «droit de retrait» qui a privé de trains TER des milliers de voyageurs vendredi et qui s’est poursuivi…
«Tout est fait pour que la sécurité soit assurée»
«Sur un Dijon – Nevers pas question de supprimer les contrôleurs»
«Dans les Ardennes c’était un accident de la route»
«C’est un mauvais procès de dire qu’il y avait une situation d’insécurité faute de contrôleurs»
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : SANTÉ : Une porte ouverte à l'HAD pour informer et échanger avec les collaborateurs de la structure

13/03/2019 11:55Lu 2449 foisImprimer l’article
Plusieurs ateliers étaient prévus dans le cadre de cette journée portes ouvertes à l'HAD.
C'était journée portes ouvertes mardi dans les locaux de l'HAD (hospitalisation à domicile) nord Saône-et-Loire situé rue de l’Étang de la Forge au Creusot. Une journée destinée plus particulièrement aux "libéraux", aux infirmières libérales (200) travaillant avec la structure, sur le secteur Autun-Le Creusot-Montceau et aux médecins généralistes, sans oublier les structures comme les services de soins à domicile, Domisol... qui collaborent avec l'HAD.
Au total 400 invitations ont été lancées pour cette journée au cours de laquelle étaient proposés plusieurs ateliers dont une formation validante sur le kalinox (gaz hospitalier), une présentation de pompes à morphine et de pompes d'alimentation mises en place prochainement. « Ces pompes sont connectées sur internet, elles permettront d'avoir des retours d'information, du domicile du patient à l'HAD, on va collaborer sur ce projet avec les unités mobiles de soins palliatifs, puisqu'une grosse partie de notre activité est le soin palliatif...» a expliqué Pierrick Couillerot, médecin coordonnateur sur le secteur du Creusot. Un atelier sur les pansements basés sur une technologie à pression négative (pansement VAC), utilisés de plus en plus dans le traitement des plaies chroniques et très difficiles et un petit atelier sur l'hygiène des mains étaient également au programme de cette journée.


Ouverte plus particulièrement aux médecins généralistes, une présentation des indications de l'hospitalisation à domicile (de quelle manière et dans quelles circonstances étaient prescrites les HAD), complétait avec l'utilisation des outils informatiques mis à disposition des "libéraux" cette journée découverte et d'information. « On a par exemple, avec une application mobile, tout le dossier du patient sur un smartphone, on peut contrôler le traitement...» a précisé Pierrick Couillerot. Il faut retenir également que l'HAD est soumis à la certification dans une démarche d'accréditation qualité, comme tous les hôpitaux, et dans ce sens, la première certification (V 2014) de la structure est prévue en juin 2019. C'est un gros challenge à relever, mais bien à la hauteur des compétences de tous les acteurs de la structure. Outre les personnes citées, Catherine Marchal cadre de santé (Creusot) et Valérie Basset (Chalon) étaient présentes lors de cette journée portes-ouvertes.
J-C.Pierrat

Il faut le savoir

Il faut rappeler que 100 patients sont suivis de manière quotidienne sur les antennes du Creusot et de Chalon. Cela se traduit par 30 000 journées d'hospitalisation par an.
L'hospitalisation à domicile doit être prescrite par le médecin hospitalier ( 80% des prescriptions) ou le médecin généraliste.
La tarification d'activité est la même qu'à l'hôpital avec des contraintes de prise en charge (plus de 20 possibles avec critères de prise en charge).
L'HAD a été créée il y a dix ans. Les antennes du Creusot et Chalon ont fusionné il y a deux ans. L'administratrice est Émilie Clavier.
L'activité progresse, aujourd'hui la structure (60 personnes sur les deux sites) est la plus importante HAD de la région Bourgogne-Franche-Comté.
Effectifs : Deux médecins coordonnateurs (Pierrick Couillerot et Marie-Line Courtiol), des infirmiers de coordination, des infirmiers de soins, deux cadres de santé (un sur chaque antenne), des aides-soignantes, un kiné, une assistante sociale et des sages-femmes (activité obstétrique sur Le Creusot).