dimanche 15 juillet 2018

Jusqu’au 28 Juillet, profitez des offres d’été*

120€ offerts pour l’achat de 4 pneus Bridgestone

1 jeu de plaquettes de frein offert

pour l’achat d’un jeu de disques posé

2 amortisseurs offerts

pour l’achat de 4 amortisseurs posés

Un check up pour votre départ en vacances à 19,90€

Découvrez les Offres « Vidange »

1 traitement bactérien offert pour une recharge de climatisation

Jouez et tentez de gagner une montre connectée polaroid au Grand jeu de l’été

Édito
Les coupures d’électricité ciblées qui ont frappé Le Creusot mardi avaient un parfum de scandale.
Questions à...
Dans une interview fleuve à creusot-infos, Anibal Castano balance ses vérités. Sur son sport le basket, sur la Fédération, sur l'arbitrage.
Les rendez-vous d’été seront lancés avec un spectacle très aérien. Avec aussi un nouveau lieu de programmation.
L’adjoint à la culture parle aussi de l’avenir de L’arc, de la mise en lumière du Château de la Verrerie, du projet d’installations de boites à livres.
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
Le Député n’hésite pas à prendre le désherbant pour nettoyer les arguments de la nouvelle gauche sur les dotations de fonctionnement. Il parle aussi des accords possibles pour les municipales de 2020 avec un peu d’engrais pour le Grand Autunois Morvan…
Sans oublier les poules, les abattoirs, le bois et les rodéos…
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : Salle pleine pour «Marguerite» à la Médiathèque

11/08/2017 15:26Lu 2635 foisImprimer l’article
La troisième et dernière projection dans le cadre du temps fort ElleS de l’été au Creusot a été suivie par une bonne assistance ce vendredi matin.
La salle Georges Riguet à la Médiathèque était en effet pleine pour la projection de «Marguerite», un film de Xavier Giannoli sorti en 2015.
Il y est montré, dans les années 1920 à Paris, le parcours de Marguerite, une aristocrate vieillissante passionnée de musique, se plaisant à chanter devant ses amis, mais chantant faux… Jusqu’au jour où elle se décide, persuadée d'un talent, à aller chanter à l’opéra devant un vrai public.
Dans ce film, l’excellente Catherine Frot (césar de la meilleure actrice en 2016 pour ce rôle) est en fait inspirée de l’américaine Florence Foster Jenkins, une cantatrice soprano s’étant fait remarquer durant la première partie du XXème siècle, dont le style assumé mais surtout «la splendide fausseté de sa voix» feront d’elle une personnalité applaudie autant que moquée, au destin exceptionnel en quelque sorte puisqu'elle se produira dans une prestigieuse salle de New York et connaîtra un certain succès exploité…
Le temps fort ElleS, abordant notamment la position des femmes dans la société, se poursuit jusqu’à ce samedi au Creusot.
Alix BERTHIER