vendredi 19 octobre 2018

Nouveautés :

Jean Salsa Femme taille haute jusqu’au 48

Paddock Homme Chemise (jusqu’au 4XL) et Pantalon (jusqu’au 52)

Édito
En annonçant qu’elle ne s’interdisait rien du tout pour 2021, Marie-Guite Dufay a envoyé un message plus que subliminal aux prétendants…
Questions à...
Le directeur de l’Hôtel-Dieu du Creusot fait le point dans une longue interview. Il répond aux syndicats qui ont manifesté, fait le point sur le fonctionnement de l’établissement, dont l’activité se développe.
«Pour toutes nos équipes, il n’y aura jamais assez de patients».
«En Saône-et-Loire, les plus grandes difficultés ne se concentrent pas au Creusot»
«1,2 million d'euros d'investissements sont engagés»
Après le match perdu contre Villeurbanne et après les 5 premiers matchs, Dominique Juillot dresse un premier bilan dans une longue interview.
Dans une longue interview à creusot-infos, Marie-Guite Dufay, présidente du Conseil Régional de Bourgogne - Franche-Comté, se livre sur de nombreux sujets, y compris celui des prochaines élections régionales en 2021 !
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : Rentrée solennelle du site universitaire : De bonnes raisons pour rester dans l'optimisme

10/10/2018 12:44Lu 789 foisImprimer l’article
Alain Bonnin l'a rappelé lors de la cérémonie : «Nous avons su établir un équilibre parfois difficile mais vertueux : entre un ancrage régional fort, que nous revendiquons notamment à travers nos différents campus, tout en œuvrant à développer et entretenir notre rayonnement à l’international ».
C'est Philippe Perrot, directeur du site universitaire qui a ouvert mardi la traditionnelle cérémonie de rentrée solennelle du site Creusotin. Une cérémonie qui s'est déroulée dans l'amphithéâtre de Mesures Physiques de l'IUT du Creusot en présence de plusieurs membres de la gouvernance de l'université de Bourgogne, quelques élus et de nombreux étudiants.
L'occasion pour le directeur d'aborder quelques points forts et caractéristiques de la rentrée sur le site creusotin. Avec tout d'abord un focus sur les effectifs étudiants, revus à la hausse avec une progression estimée légère (un peu moins de 4%) mais continue depuis plusieurs rentrées. « Nous dépassons maintenant la barre des 1 200 étudiants » a t-il précisé. En ce qui concerne les équipements pédagogiques, Philippe Perrot a rappelé l'acquisition d'un centre usinage cinq axes, co-financé par l'Université de Bourgogne, la CUCM, la région et la taxe d'apprentissage de l'université. L'inauguration de ce centre d'usinage aura lieu le 18 octobre à l'occasion du mois de l'innovation. Concernant l'activité des laboratoires de recherche sur ce site, l'équipe VIBOT du Creusot, labellisée CNRS a obtenu un nouveau projet ANR sur la navigation d'un drone par intelligence artificielle. Ce laboratoire comptabilise aujourd'hui 4 projets ANR en cours. Sur le plan de l'internationnal, le site creusotin organisera les VIBOT Days en juin 2019 : « Nous proposerons trois jours de conférences sur la recherche, l'industrie et la formation, autour de la robotique mobile. Enfin s'agissant de l'actualité sportive, le Campus du Creusot va participer pour la 3e fois aux championnats du monde des iuniversités à Barcelone en novembre prochain : « La délégation de l'université de Bourgogne qui participera à cette compétition sera composée d'une forte majorité d'étudiants du Creusot... » a précisé Philippe Perrot avant de souligner les 20 ans de la bibliothèque universitaire fêtés cette année, avec une belle exposition de Clotilde Aubelle, qui en ce moment vient symboliser de belle manière cet anniversaire.

De bonnes conditions pour réussir

Maire du Creusot et président de la CUCM, David Marti a expliqué pour sa part que cette cérémonie était importante dans le sens où elle marque officiellement la rentrée scolaire. Il a mis ensuite en exergue le travail commun très rapproché et réalisé dans un contexte tendu, pour maintenir les filières d'excellence des sites : « C'est une volonté politique de maintenir une palette d'enseignements telle que nous avons ici, c'est une fierté pour nous, car ce site s'est développé pour être ce qu'il est aujourd'hui...». Pour David Marti, il est clair que l'université de Bourgogne joue un rôle fondamental en terme d'attractivité. Et il l'a dit fortement avant de s'adresser au étudiants présents : « Vous avez ici les bonnes conditions pour réussir...». Francine Chopard, Conseillère régionale Bourgogne Franche-Comté, déléguée aux sites universitaires s'est adressée tout particulièrement aux étudiants pour parler de la politique menée par la Région en faveur de l'enseignement supérieur et de la recherche. Puis Alain Bonnin, président de l'université de Bourgogne devait conclure la cérémonie en rappelant tout d'abord son attachement à ce moment de retrouvailles, dernière étape de son tour des sites régionaux qui devait lui permettre de saluer le travail réalisé partout en Bourgogne par les équipes pédagogiques. Se tournant en direction des étudiants, il distilla ensuite plusieurs messages forts : « Vous intégrez une communauté de savoir fondé sur l'excellence, vous avez ici la possibilité de vous former par la recherche et d'échanger avec les pays du monde. Ce qui vous permettra de vous développer, d'apprendre et comprendre les richesses et diversités culturelles mais aussi de cultiver votre ténacité...».

Dans le classement de Shanghai

Alain Bonnin devait poursuivre en rappelant la réforme "Parcours Sup" qui marque cette rentrée 2018, puis il est revenu sur le dispositif Agil ((approche globale de l'intégration en licence), permettant aux étudiants de première année, de bénéficier d'un complément de formation de remise à niveau. Très attaché au classement de l'université de Bourgogne, le président devait dire plus tard sa fierté sur son évolution dans le classement de Shanghai 2018. En effet l'université de Bourgogne classée pour la première fois l'an passé entre la 700e et 800e universités (sur 1000) au monde, a fait un bond notable en se situant désormais entre la 600e et 700e place. « Trois établissements français dont l'université de Bourgogne, ont progressé, cette nouvelle vient confirmer le rôle moteur de notre université pour le développement de l'enseignement supérieur et la recherche dans notre région, c'est un levier de fierté collective pour l'ensemble de la communauté...» a appuyé Alain Bonnin. Ce dernier devait poursuivre en évoquant la protection du budget de la recherche et en portant un regard sur l'Europe, rappelant qu'il était convaincu que les universités porteront des valeurs de respect, liberté, de démocratie...dans une période de fragilité.
JC PIERRAT