jeudi 24 mai 2018
Édito
Le devoir de mémoire ne doit pas être une option. C’est une obligation et en ce sens, il est particulièrement regrettable que les enfants des écoles du Creusot ne soient pas plus impliqués dans les commémorations. Que ce soit le 11 novembre ou le 8 mai.
Questions à...
Alors que le championnat se termine, Dominique Juillot se livre dans une interview vérité. Il se projette dans l’avenir et dessine ce que devra être l’Elan Chalon 2018/2019. Avec des jeunes. Avec, pourquoi pas, un retour de John Roberson…
Le tourisme en Saône-et-Loire est sur un vent porteur. 2018 sera d’abord l’année du vélo et 2019 sera l’année de l’œnotourisme annonce Elisabeth Roblot, dans une interview à creusot-infos.
L’ancien Ministre sera ce mercredi à Mâcon pour une visite d’expertise. Il se confie dans une interview à creusot-infos :
«André Accary a eu raison de lancer le recrutement de médecins»
«RCEA : On a perdu de belles années»
«Je soutiens la réforme de la SNCF. L’ouverture des lignes à la concurrence est une bonne chose»
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : On a régulé le nombre de corbeaux pour éviter les nuisances sonores ce mercredi

03/05/2018 03:15Lu 50829 foisImprimer l’article
Comme chaque année, on a procédé à des tirs aux corbeaux ce mercredi en fin d'après-midi pour limiter leur nombre et ainsi réduire significativement les nuisances sonores qui perturbent les habitants des quartiers Villedieu-Chanliau et Harfleur.
Autour du lieutenant de louveterie Christian Masuez, une vingtaine de chasseurs habitués à ces rendez-vous s'est retrouvée sur le parking de la zone Villedieu-Chanliau, à proximité du Foyer des Jeunes Travailleurs ; ces chasseurs ont procédé à des tirs de régulation sur des corbeaux qui la cause de nuisances sonores pour les riverains.
C'est avec un peu d'avance sur le calendrier habituel que cette première série de tirs de régulation a eu lieu ce mercredi sur deux zones, à savoir donc la zone Villedieu-Chanliau et la zone Harfleur 2000, entre la concession Peugeot et la zone industrielle du même nom.
Les chasseurs se sont vus remettre des plombs par le lieutenant de louveterie qui n'a pas omis de vérifier les permis de chasse de chacun et de leur rappeler qu'en aucun cas, il ne fallait viser les nids mais uniquement les corbeaux adultes.
Un prochain rendez-vous est programmé d'ici 2 semaines pour mener à bien cette régulation des corbeaux qui, rappelons-le n'ont aucun prédateur, hormis l'homme.