lundi 22 janvier 2018
Édito
De Notre Dame des Landes au Center Parcs du Rousset, c’en est fini des grands projets «Zadéifiés»
Sondage
Approuvez-vous la limitation de la vitesse à 80 km/heure sur les routes départementales et nationales ?
  • Oui
     25% 5159
  • Non
     74% 14996
Questions à...
L’ancien secrétaire d’Etat à l’industrie de François Hollande répond à creusot-infos sur Framatome et sur l’avenir du nucléaire. Un dossier sur lequel il a été très impliqué quand il était à Bercy.
«Oui, je le dis clairement, en France il faut remplacer les anciennes centrales nucléaires par de nouvelles centrales EPR»
L’élue du Creusot est à la tête d’un budget important au Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté. Dans une interview elle trace les perspectives 2018. Avec un appel à projets pour l’ensemble des clubs.
Le vice-président du Conseil Régional Bourgogne - Franche-Comté en charge de l’économie a répondu à nos questions.
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : Les nouveaux arrivants accueillis officiellement par le maire et son équipe

12/01/2018 19:57Lu 3385 foisImprimer l’article
C’est ce ce vendredi en fin d’après-midi que la cérémonie s’est tenue dans l’auditorium de l’Alto, en présence d’une cinquantaine de nouveaux arrivants. L’occasion pour le maire du Creusot David Marti de leur parler de la ville, des projets en cours, et de leur souhaiter, avec positivisme, la bienvenue.
En ouverture de cet accueil aux nouveaux arrivants, David Marti a dû cette fois-ci se présenter. Maire du Creusot mais aussi président de la Communauté Creusot Montceau, c’est forcément plus selon son premier statut qu’il s’est exprimé. Cela tout d’abord pour expliquer le sens d’une telle cérémonie : «Nous tenons à ce que les élus soient proches de vous, de même que les services de la Ville». Comme chaque année, David Marti était en effet entouré de plusieurs adjoints et conseillers, et les points d’informations ne manquaient pas aux nouveaux arrivants pouvant s’adresser aux représentants de différents services municipaux.
Sur la ville du Creusot, son maire a souligné : «Le Creusot est une ville moyenne, et une des principales villes de Saône-et-Loire. Il y a ici un dynamisme industriel incontestable. Alors que l’emploi industriel est de l’ordre de 13 à 14% au niveau national, il est de près de 20% dans la Communauté urbaine Creusot Montceau, et se situe entre 35 et 37% au Creusot».
«Quand vous vous retournez, les usines sont là», a ajouté David Marti dans l’auditorium de l’Alto, tel un clin d’oeil aux grands groupes industriels bien installés ainsi qu’à un site industriel traversant la ville comme un fleuve.
Mais Le Creusot n’est pas seulement l’industrie. David Marti a affirmé aussi que «c’est une ville bien dotée en termes de services». Une ville «où nous aimons partager nos projets avec les habitants», a-t-il assuré aux nouveaux arrivants, en leur parlant du principe des réunions de quartiers, ou bien du fonctionnement et des avis qui peuvent être donnés par les Conseils d’habitants.
En évoquant le projet majeur de la Ville du Creusot qu’est le chantier devant aboutir à un centre nautique à l'été 2018, David Marti a poursuivi sur l’ouverture du parc de la Verrerie sur la ville, sur la valorisation du patrimoine, sur l’amélioration du cadre de vie, sur la prise en compte des liaisons douces pour les cyclistes et sur le pont de la gare (projet CUCM), pour dire combien la transformation sera flagrante, d’un pont qui n’est plus là aujourd’hui à une dalle urbaine qui permettra notamment de créer une nouvelle connexion entre deux parties importantes de la ville en son coeur. «Vous le voyez, la ville se transforme et se modernise, tournée vers l’avenir et plus adaptée aux attentes de demain», a déclaré le maire du Creusot.
Dans cette conviction, il a terminé son discours en remerciant les nouveaux arrivants. 170 à 180 nouveaux habitants sur Le Creusot ont été enregistrés de décembre 2016 à décembre 2017. Ils sont 56% à venir de l’intérieur de la CUCM, 30% à venir d’autres villes de la Saône-et-Loire et un peu moins de 14% à venir d’autres régions et départements.
Des remerciements qui leur ont été directement adressés donc, puisque le maire du Creusot a voulu positiver au moment de parler des données de l’INSEE. «On constate que la baisse démographique continue au Creusot. Le solde naturel est négatif au Creusot, avec trois fois plus de décès que de naissances. Mais par contre, la baisse de la population se tasse, trois fois moins importante que lors du dernier recensement. Et surtout, le solde migratoire est positif. Plus de personnes viennent habiter au Creusot que d’autres n’en partent. C’est ça la bonne nouvelle».
Une bonne nouvelle qui signifie selon David Marti que la ville est attractive et doit continuer à l’être. Il a alors assuré aux nouveaux arrivants que son équipe et lui s’y emploient au quotidien, grâce également aux services. Tout en leur faisant remarquer à l’heure de leur souhaiter officiellement la bienvenue : «Vous verrez que la Ville organise déjà beaucoup de choses». Des sacs contenant de la documentation et des informations pratiques sur Le Creusot étaient distribués à chaque nouvel arrivant présent ce vendredi.

«On a tout au Creusot»


Nathalie, 44 ans, et Emmanuel Girardon, 41 ans, habitaient avec leurs deux enfants à Saint-Bérain-sur-Dheune depuis 2004. C’est à la base pour une raison professionnelle que la famille a décidé de venir s’installer au Creusot, car Emmanuel est aujourd’hui agent territorial pour la CUCM sur la commune du Creusot. Il est aussi pompier volontaire au centre de secours et, à l’entendre, se plait très bien dans la ville. «Il faut dire que nous habitions à Saint-Bérain mais que notre vie était déjà au Creusot, nos amis et nos activités. Et c’est agréable ici, tout est proche, on a tout», confirme Emmanuel.
Kilian, 16 ans, est au lycée Léon Blum, mais aussi Jeune Sapeur Pompier et rugbyman au COCB. Son frère Dorian, 13 ans, poursuit sa scolarité au collège Louis Pergaud à Couches, mais a déjà un bon pied au Creusot avec notamment la pratique de l’aviron et la plupart de ses amis à retrouver. La dynamique semble bien trouvée pour les deux jeunes, et les parents ne regrettent pas d’être venus s’installer au Creusot. Un choix facilité par le fait d’avoir trouvé une maison à acheter parfaite pour eux.
«Trop calme ? Non, en tout cas pas pour nous. On voit que Le Creusot est une ville vivante en pleine évolution», termine Emmanuel.
Alix BERTHIER