lundi 16 décembre 2019

Plus que quelques jours avant fermeture définitive*

Tout doit disparaître !!!

-50% sur tout le magasin

jusqu’à épuisement du stock

Édito
Les cheminots qui, vendredi, ont décidé de ne pas travailler ont délibérément pris en otage les usagers. Les conséquences de ce mouvement n’étaient pas acceptables.
Questions à...
Responsable de «Services Dispen», Saïd Haddoudi répond aux questions de creusot-infos sur une activité maintenance en plein développement. Il annonce 12 embauches en 2020.
Budget, emploi, chômage, pouvoir d’achat, réforme des retraites, grève à la SNCF… Rémy Rebeyrotte s’est prononcé sur une multitudes de sujets au cours d’un point presse.
Né au Creusot, Gilles Lagarde dont les parents sont à Saint-Jean de Trézy, occupe la fonction prestigieuse de Directeur de Cabinet du Président du Sénat, le 2ème personnage de l’Etat.
Gilles Lagarde a accordé une longue interview à creusot-infos. Il parle de sa fonction, du Président Larcher et du Sénat, mais aussi de la Saône-et-Loire et du Creusot.
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : Le véritable ADN des 6ème rencontres de la diversité

30/11/2019 03:17Lu 2072 foisImprimer l’article
L'inauguration, présidée a eu lieu vendredi soir à l'ESCALE. «Nous voulons une société plus juste, plus harmonieuse, où on tisse le lien par la culture, le partage», a affirmé Claude Thomas.
Le Centre Francophonie de Bourgogne, mais aussi Femme Solidaire, la Ligue des droits de l’homme, Amnesty International du Creusot, les associations culturelles italiennes, turques ou encore de l’Ile de la Réunion étaient présentes pour cette inauguration des rencontres de la diversité, les sixièmes du nom.
La salle de réception était copieusement garnie, notons la présence des élus locaux, Mme Couillerot, MM. Paulin, Pinto et Hyppolyte mais aussi 17 personnalités venues du monde entier, le plus lointain venant de Vancouver…Canada.
Claude Thomas, pour ouvrir cette conférence participative, a tenu un discours rappelant les valeurs, les enjeux et le rôle primordiale des pensées et des associations : « Le monde, la France est en crise, une crise politique car les partis n’ont pas su répondre aux aspirations des gens. Une crise sociale, par l’absence de perspective et par conséquent la rue se fait entendre. Elle ne peut être structurée, les seules vraies structures sont les élus et nous, les associations. »


Clairement visées, les idées de la droite extrême : « De nos jours, leurs idées font leur chemin et dans leur sillage, le relant de la Peste Brune, traduit par le racisme, le sexisme, l’homophobie, le rejet de l’Arabe, le rejet de l’autre tout simplement. » Le président a ainsi rappelé qu’en France, 200 000 femmes se font agresser chaque année dont plus de cent perdent malheureusement la vie et a cité une écrivaine marocaine, Halima Hamdane (dans Laissez-moi parler) : « Le noir vaut le blanc et le jour ne peut exister sans la nuit. »
« La diversité est richesse, ce n’est pas une invasion, c’est une ouverture au monde, un enrichissement (démontré par le sport, la culture, la musique ou la littérature), une espérance. » Se confiant directement à nous, il précisait : « Nous voulons une société plus juste, plus harmonieuse, où on tisse le lien par la culture, le partage. »
Au programme de ce long fin de semaine (commencé ce jeudi par des interventions dans les écoles et la diffusion de films), la conférence sous forme de table ronde ce vendredi soir à l’Escale, « Une France Pluriculturelle » avec comme modératrice, Françoise Bouchet, présidente de la section Ligue des Droits de l’Homme du Creusot, suivie d’un repas des nationalités et bouclée par la soirée culturelle (spectacles de Fatty le gitan et du groupe Tighri Uzar, Kabylie).
Ce samedi, le matin il est prévu un café littéraire à la médiathèque du Creusot avec les auteurs présents, l’après-midi, deuxième et troisième table ronde toujours à l’Escale, sur les thèmes « Femmes de par le monde » et « France, Algérie : amour, désamour ».
Samedi soir, les 6e rencontres se clôtureront par le repas des nationalités avant les derniers spectacles.
Vincent Brucci