samedi 22 juillet 2017
Sondage
Souhaitez-vous que le Tour de France revienne au Creusot et/ou dans la Communauté Urbaine Le Creusot - Montceau ?
Questions à...
«La Saône-et-Loire c’est 3000 créations par an»
«Mon objectif est vraiment d’éviter les doublons pour gagner en efficacité»
«Aller vers un CFA unique Sud Bourgogne»
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : Le Prix de Poésie Georges Riguet 2017 a été attribué à Nicole Faucheux

23/04/2017 03:15Lu 1059 foisImprimer l’article
Placé sous la Présidence d’honneur de David Marti, Maire du Creusot, le Prix Georges Riguet perpétue la mémoire, dans la ville où il a vécu, d’un écrivain talentueux. Cette manifestation a lieu pour la 19ème fois dans le salon d’honneur du Château de la Verrerie.
En introduction, il n’est pas vain de rappeler que le Prix Georges Riguet a été créé au siècle dernier, en 1999, et que depuis, chaque année, un public nombreux et chaleureux est heureux de partager ce moment de poésie, si rare à notre époque et à la veille d’un jour ô combien important. Après la présentation d’une étude sur Victor Hugo par Georges Riguet, l’assistance a écouté un dit de poèmes et une interprétation musicale. Ensuite, le prix, doté de 54 bouteilles de vins offertes par trois viticulteurs de la côte chalonnaise (domaine Besson de Givry, domaine Monneret de Saint-Mard-de-Vaux et domaine Ragot de Givry) a été remis à Nicole Faucheux pour son œuvre intitulée « Le goût du temps ». C’est une quarantaine de textes qui témoignent d’une parole personnelle profondément humaine.
Nicole Faucheux, sensible à tout ce qui l’entoure, a une écriture très personnelle et se qualifie d’autodidacte. Elle a commencé à écrire à 14 ans et elle a beaucoup lu, depuis plus de cinquante ans. Lire de grands écrivains lui a donné l’envie et la réussite d’écrire. Adolescente, elle a commencé à écrire des contes, des lettres bien avant l’avènement actuel des tweets, courriels et autres s.m.s. Puis un jour, l’envie d’écrire de la poésie l’a happée pour ne plus la lâcher. C’est une musique différente, un autre mode de fonctionnement inexplicable.
Auparavant animatrice  en maison de retraite, aujourd’hui elle accompagne à domicile les personnes âgées souvent victimes de solitude. La vieillesse qu’elle a rencontrée dans les « mouroirs » et qu’elle côtoie différemment à présent est un thème qu’elle aborde sans détours car nous y sommes tous confrontés.
Renée Monamy, Présidente du Jury, a souligné le talent de Nicole Faucheux qui a su s’imposer parmi 33 candidats.  La traditionnelle « Chanson du Morvan » et le verre de l’amitié offert par la Municipalité ont mis fin à cette sympathique rencontre culturelle.
Joël Servy