vendredi 24 mai 2019

Du 23 au 26 Mai
Offres Spéciales : «Fête des Mères»
20% Sur le Rayon Déco, 7,95€ l’hibiscus (pot de 17cm) et 8,95€ l’Orchidée Phalaenopsis (pot de 12cm)

En mai, «Gamm Vert» à Étang/Arroux est ouvert tous les jours

 Dimanches et jours fériés De 9h à 12h et de 14h30 à 18h

Édito
Les faits très graves qui se sont produits lundi matin, ont révélé autant le manque de respect et de politesse, que cette violence qui n’en finit plus de s’incruster dans les têtes, dans les esprits et donc bien malheureusement dans les actes.
Questions à...
Nicolas Pommerel est le nouvel entraîneur du Creusot, avec Eric Catinot pour les arrières et Vuli pour les avants.
Avant la reprise de juin, Nicolas Pommerel se confie dans une interview à creusot-infos.
Le vice-président de la Région Bourgogne – Franche-Comté, en charge des lycées est catégorique : «On sait s’adapter, on sait être réactif et on peut voter un financement exceptionnel»
Elu lundi après-midi nouveau Président de la Chambre d’Agriculture de Saône-et-Loire, Bernard Lacour entend mener une présidence de combat. Pour défendre l’agriculture «contre les attaques menées par des minorités». C'est ce qu'il affirme dans une longue interview qu'il a accordée à creusot-infos.
«88% de la société française apprécie notre agriculture et ses agriculteurs et on entend que les minorités»
«L’agriculture française c’est la qualité et la traçabilité»
«L'engagement du conseil départemental a été vital»
«Dans la Communauté Le Creusot - Montceau, on va franchir un cap dans la gestion de l’eau».
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : Le premier planeur électrique de France vole au dessus du Creusot

28/03/2017 20:27Lu 3719 foisImprimer l’article
Michel Paté, membre de Creusot Vol Libre, réalise depuis ce dimanche les essais de son tout nouveau planeur électrique, le premier a être immatriculé et à voler en France.
On en trouvait déjà en Suisse, en Autriche, en Italie, en Allemagne et au Luxembourg, mais pas dans l'Hexagone ! Désormais, il y aussi un planeur électrique immatriculé en France, et il fait actuellement ses vols d'essais au dessus des Combes et de la vallée du Mesvrin.
Le commandant de bord et heureux propriétaire de la machine n'est autre que Michel Paté, sociétaire de Creusot Vol Libre : «Je suis en phase d'homologation» expliquait-il à Creusot-Infos ce mardi matin entre deux sessions. «Ce sont les premiers essais, dont les résultats vont mener à l'immatriculation définitive. Je réalise des vols test au cours desquels je regarde comment l'appareil se comporte, notamment l'ouverture des volets et le passage aux 15 mètres (d'altitude ndlr), puis je note toutes les données afin de les transmettre à la DGAC, la Direction Générale de l'Aviation Civile».
C'est elle qui, au terme de ces essais, donnera l'immatriculation définitive à ce Swift-Light E (comme électrique) d'AERIANE, équipé d'une batterie, d'une hélice et d'un moteur électriques ICARO 2000.

«Propulsion autonome»

«C'est un planeur classique, qui permet de prendre les courants d'ascendance thermique, mais qui bénéficie d'une propulsion autonome». En clair, pas besoin d'être tracté par un autre ULM pour décoller, et pas besoin non plus d'une pente. C'est l'énergie électrique qui donne la puissance au décollage et ensuite, le pilote peut couper le moteur et se laisser planer. «C'est une aile qui a un comportement de vol exceptionnel» s'enthousiasmait Michel Paté ce mardi en discutant avec le président du club, Philippe Pigeat. «Il se comporte particulièrement bien sur des distances courtes et à vitesse très lente». En général, le pilote «accroche» le thermique à 300 mètres d'altitude environ, mais la batterie peut lui permettre un gain d'altitude de 1500 mètres en cas de besoin. Ce mardi, ce n'était pas le cas. les conditions étaient idéales, et le pilote avait un grand sourire après l'atterrissage.
N.R.