mardi 20 août 2019
Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Le nouvel entraîneur de l’Elan Chalon se confie dans une interview. Il explique comment il va travailler et ses premières ambitions dans cette première période de préparation.
Alors que des maires ont le blues, le Député Rémy Rebeyrotte vient de rendre un rapport pour redonner du pouvoir aux Maires, surtout des petites communes, face à des intercommunalités parfois accusées d'une trop grande voracité…
Le Député de Saône-et-Loire veut mettre de l’huile entre les intercommunalités et les communes, pour que leurs élus soient plus reconnus et considérés.
«Des conseils des Maires se prononceront sur les grandes orientations de leur intercommunalité»
A l’occasion d’une conférence de presse, le patron du groupe SOS, dont dépend l’Hôtel-Dieu du Creusot, a affirmé plusieurs choses.
«L’établissement génère un déficit. On l’a repris pour le redresser et le relancer».
«On a dit oui pour une aide-soignante de jour et «on verra» à la fin de l’année pour une infirmière de nuit».
«Pour l’urologie, la nouvelle organisation sera sans coût supplémentaire pour les patients».
«On va avoir un bon énorme en terme de prise en charge des patients».
«Le robot sera utilisé en urologie, en chirurgie digestive et en chirurgie gynécologique».
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : Le docteur Marc Prost prend sa retraite

09/02/2019 03:18Lu 13123 foisImprimer l’article
Il aura accueilli 300.000 personnes au sein de Foch Médicalis aux Urgences de l'Hôtel-Dieu. Il n'était pas médecin de famille, mais le médecin de toutes les familles.
Une page vient de se tourner. Marc Prost a fait valoir, le 1er février, ses droits à la retraite, après 17 années de service dans la structure «Foch Médicalis» qu'il avait créée au sein des urgences de l'Hôtel-Dieu. Lyonnais d'origine, il avait d'abord exercé 20 ans dans le département de l'Isère. Et puis c'est un véritable défi qu'il avait décidé de relever au Creusot avec la création de Foch Médicalis au sein de l'Hôtel-Dieu et plus précisément aux urgences de l'établissement.
«Ce cabinet médical a permis très très souvent aux urgences de souffler, de se consacrer aux vraies urgences, aux urgences vitales», souligne-t-il. Et alors que la pénurie de médecins commençait à prendre du volume au Creusot, l'accueil assuré 7 jours sur 7 aura permis à nombre de patients de trouver un médecins le soir ou le week-end, mais aussi en journée.
Une solution qui en 2002 était unique et avait été saluée par les autorités de tutelle. Au point qu'elle soit reproduite ailleurs.
Père de cinq filles et d'un garçon, Marc Prost a décidé de faire valoir ses droits à la retraite. Enfin, d'arrêter la médecine car il va continuer de s'occuper dans l'événementiel dans l'Ardèche. Pour ne pas s'ennuyer...
Vendredi soir, tous les personnels disponibles du service des urgences sont venus saluer ce professionnel qui pouvait gérer jusqu'à 80 passages et même plus par jour... «Au Creusot j'ai accueilli environ 300.000 patients, soit la taille de la ville de Grenoble», souligne ce médecin généraliste qui était apprécié pour son humanisme et sa gentillesse. Malgré la charge de travail, il continuait toujours de travailler avec le sourire, et avec des mots justes et apaisants pour les patients, pour des parents dans l'angoisse. Plusieurs amis se sont joints aux personnels de l'Hôtel-Dieu venus saluer sa carrière autant que son engagement, dont David Marti, maire du Creusot. Une ville où assurément on ne compte pas beaucoup de familles qui, en 17 ans, n'ont pas bénéficié au moins une fois du Docteur Prost. Il n'était finalement pas un médecin de famille, mais un médecin de toutes les familles. creusot-infos salue le sens de son engagement au nom de tous les Creusotins et bien au-delà...
A.B.