mercredi 14 novembre 2018

Générale d’Optique fête ses 3 ans

Du Mardi 13 Novembre au Samedi 15 Décembre

Votre Monture Offerte*

pour tout achat d’un équipement optique avec correction
pour les 100 premiers clients

30% de remise sur les solaires

Édito
Alors que la France grogne contre la hausse des carburants, ils sont comme muets…
Questions à...

Exclusif

C’est un visiteur de marque qui, dimanche après-midi, a découvert l’exposition «Pierre Soulages, Le Creusot» à L’arc.
Président de l’institut national de la recherche agronomique, Philippe Mauguin s’est confié à «creusot-infos».
Le champion Alain Bernard s'est confié dans une interview à creusot-infos. Pour parler du complexe aquatique du Creusot, mais pas seulement.
«Pour moi c'est important d'aller au contact des jeunes».
«Pour PARIS 2024 je n'ai pas peur, mais je suis inquiet».
«Je vais échanger avec la Ministre pour parler des projets».
C’est officiel, le conseiller régional de Bourgogne - Franche-Comté et Président des Amis de la Rose à Frangy, quitte lui aussi le Parti Socialiste pour créer un autre parti avec Emmanuel Maurel et Marie-Noëlle Lienemann, qu’il accueillera en Saône-et-Loire en novembre.
Denis Lamard s’explique dans une interview à creusot-infos.
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : La sortie du tunnel n'est toujours pas en vue pour NFM Technologies...

07/11/2018 17:39Lu 10320 foisImprimer l’article
ACTUALISE : Le tribunal de commerce de Lyon a reporté sa décision dans l'attente d'une meilleure offre...
Placée en redressement judiciaire au printemps dernier, avec la mise en place de procédures de chômage technique et partiel au 15 Mai, l’entreprise NFM Technologies est dans l’attente d’un repreneur.
Des deux offres qui avaient été formulées par le groupe Altifor et le groupe Mülhäuser, il n'en reste qu'une, puisque le groupe Altifor s'est retiré.
Le Tribunal de Commerce qui devait statuer a décidé de ne pas décider... Il a reporté sa décision au 21 novembre, avec sans aucun doute l'espoir que l'offre du groupe allemand soit revue à la hausse. A la date d'hier, il prévoyait de reprendre seulement 80 des 150 emplois de NFM. Des emplois répartis entre Le Creusot et Lyon. A savoir 40 au Creusot et 40 à Lyon.
Sur ce dossier, la BPI est à la manœuvre pour des facilités financières sous la forme d'un prêt bancaire.
Rappelons que le groupe allemande Mülhäuser a des références dans les tunneliers de petit diamètre et aimerait donc élargir sa gamme. Toute la question est de savoir si le contenu de son offre est suffisamment étoffée pour garantir un avenir à court et moyen terme aux activités de NFM Technologies qui a constamment été dans le rouge ces dernières années et dont nombre de fournisseurs n'ont pas été payés.
Et ce pose aussi la question de l'activité, puisque aucune commande n'est en vue avant l'année 2019.
Alain BOLLERY