lundi 14 octobre 2019

Sont recherchés : Un technicien Hot-Line Informatique, un technicien informatique, un technicien systèmes d'impression, un expert système d'encaissement, et des expert métier.

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Dans une longue interview, la Présidente du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté se montre marquée par les bouleversements climatiques.
«La sécheresse est une lame de fond»
Elle annonce une mobilisation exceptionnelle pour les années à venir, pour agir sur plusieurs leviers :
«La grande priorité, c’est la question climatique»
Marie-Guite Dufay confirme aussi qu’elle n’écarte absolument pas d’être candidate aux prochaines élections régionales, avec une affirmation en forme d’avertissement :
«Il faudra un rassemblement des forces de progrès pour faire barrage au Rassemblement National»
Dans une interview à creusot-infos, Le Maire du Creusot annonce qu’il sera bien candidat pour les élections municipales de mars 2020. Il explique aussi quelle liste il entend mener, sur quelles valeurs, et pourquoi.
Dans une longue interview, le Président de la Chambre d'Agriculture de Saône-et-Loire parle sans langue de bois. Il dresse des constats, accuse, parle de l’avenir et de la question de l’eau.
Il dénonce la main des Etats-Unis derrière des associations agissantes.
«On a des agriculteurs sur les rotules et petit à petit ils se désespèrent»
«Désolé, mais un steak végétal, ce n’est pas une entrecôte»
«On met de l’eau potable dans les toilettes et on n’est pas capable de répondre à l’abreuvement de nos animaux»
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : L'imprimerie SEIC à la pointe des avancées technologiques pour conquérir de nouveaux marchés

11/07/2019 03:15Lu 2180 foisImprimer l’article
À l'occasion d'une visite guidée de son imprimerie, Emmanuel Gaillard, président de la SEIC a présenté à David Marti, maire du Creusot toutes les étapes de la conception à l'impression d'un produit sans oublier de préciser les considérations écologiques choisies par l'entreprise qui a beaucoup investi ces dernières années.
Basée avenue Jean Monnet, à côté de la Halle des Sports, l'imprimerie SEIC est un nom qui parle aux Creusotins qui connaissent l'entreprise depuis de nombreuses années ; son nouveau président Emmanuel Gaillard a succédé à Jean-François Gortva en 2017 et a impulsé une série d'investissements pour être encore plus performant et répondre au mieux et le plus rapidement possible aux commandes des clients.
Ce mercredi en début d'après-midi, le président de la SEIC recevait le maire du Creusot pour lui présenter les activités que réalisent les 12 employés de la société et montrer que les quelques 600000€ d'investissement consentis ces derniers mois permettent à l'entreprise d'aborder sereinement de nouveaux marchés en ayant à sa disposition les technologies d'impression les plus performantes qu'il soit.
Accompagné de Patrick Gaumet, directeur général adjoint des services municipaux, David Marti a pu se rendre compte que les acquisitions d'un traceur et d'une développeuse de plaques ainsi qu'une presse OFFSET depuis juin 2018 permettent à l'entreprise de répondre au mieux aux demandes des clients pour un rendu d'une extrême qualité et précision.
"Dans un secteur de l'imprimerie qui verra ses volumes de commandes diminuer dans les prochaines années, il est nécessaire de se diversifier et de proposer de nouveaux services à nos clients" a précisé Emmanuel Gaillard qui a évoqué notamment la commercialisation d'une application "On Print" à destination des clients mais aussi des répertoires en ligne consultables ou encore un projet de décoration d'intérieur avec l'aide d'un plasturgiste.
Une visite qui a montré que la SEIC ne fait pas seulement de l'imprimerie et qu'aujourd'hui, en 2019, l'activité d'imprimerie seule n'est plus viable ; car comme l'a rappelé Emmanuel Gaillard, 1 à 2 imprimerie(s) ferme(nt) chaque semaine en France.
Chiffres à l'appui, le président de la SEIC a poursuivi en précisant "que s'il y avait 70 imprimeurs il y a une vingtaine d'années en Saône-et-Loire, il n'en reste plus qu'une petite dizaine aujourd'hui et seulement 3 d'entre eux dépassent les 1,5M € de chiffre d'affaires.
La SEIC s'appuie elle sur un maillage local, départemental et régional pour étendre son rayonnement et trouver de nouveaux marchés et clients ; pour se faire, la société a choisi d'investir en créant du lien transversal avec son territoire en s'appuyant sur la Recherche et Développement.
Le choix a aussi été fait de s'inscrire dans une démarche éco-responsable depuis de nombreuses années, la SEIC étant le premier établissement départemental à obtenir le label Imprim'Vert, qui s'inscrit pleinement dans la démarche écologique et de prise en considération du Développement Durable ; une tournant "vert" qui est renforcé par l'obtention du label PEFC qui entend "promouvoir la gestion durable de la forêt".
Si la SEIC a comme clients des collectivités territoriales, des petites et moyennes entreprises, elle peut assurer tout type de production entrant dans les stratégies de communication des entreprises, les carnets, les dépliants, flyers ou autres cartes de visite ; parallèlement, le packaging est également assuré pour tout type de produit, et cela peut aller de la notice d'entretien ou de construction à la petite étiquette qui orne la paire de chaussette "Berthe au grand pied" ou du "Slip français" que produit la Manufacture Perrin de Montceau-les-Mines.
Nicolas AKCHICHE