mardi 20 août 2019
Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
Le nouvel entraîneur de l’Elan Chalon se confie dans une interview. Il explique comment il va travailler et ses premières ambitions dans cette première période de préparation.
Alors que des maires ont le blues, le Député Rémy Rebeyrotte vient de rendre un rapport pour redonner du pouvoir aux Maires, surtout des petites communes, face à des intercommunalités parfois accusées d'une trop grande voracité…
Le Député de Saône-et-Loire veut mettre de l’huile entre les intercommunalités et les communes, pour que leurs élus soient plus reconnus et considérés.
«Des conseils des Maires se prononceront sur les grandes orientations de leur intercommunalité»
A l’occasion d’une conférence de presse, le patron du groupe SOS, dont dépend l’Hôtel-Dieu du Creusot, a affirmé plusieurs choses.
«L’établissement génère un déficit. On l’a repris pour le redresser et le relancer».
«On a dit oui pour une aide-soignante de jour et «on verra» à la fin de l’année pour une infirmière de nuit».
«Pour l’urologie, la nouvelle organisation sera sans coût supplémentaire pour les patients».
«On va avoir un bon énorme en terme de prise en charge des patients».
«Le robot sera utilisé en urologie, en chirurgie digestive et en chirurgie gynécologique».
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : L’exposition «Les Ecrits pour la Fraternité» a été inaugurée

23/01/2019 03:17Lu 1591 foisImprimer l’article
Elle sera visible à la Médiathèque jusqu’au 16 février.
Chaque année depuis 1991, la Ligue des Droits de l’Homme organise le concours national « Les Ecrits pour la Fraternité ». Sur un thème lié aux droits de l’homme, les jeunes peuvent s’exprimer librement à travers des poèmes, des textes, des chansons ou encore des vidéos. La Ligue des Droits de l’Homme apporte ainsi sa contribution à celles et ceux qui seront les citoyennes et citoyens de demain.
Cette année, la section locale de l’association de la LDH que préside Françoise Bouchet s’est engagée avec des élèves de première du lycée Léon Blum, mais également avec des résidents du CHRS Le Pont et l’Atelier du Coin à Montceau-les-Mines.
« Ouvrez-moi cette porte ou je frappe en pleurant». Les résidents et les élèves ont été invités à s’exprimer sur cette phrase d’Apollinaire dans le but de produire un livre commun. Les stagiaires de l’Atelier du Coin, chantier d’insertion professionnelle, l’ont réalisé, comme l’indique son président Georges Simon, par le biais artistique avec du matériel artisanal.
Pour Anne Cécile Paillard, chef de service du CHRS Le Pont, ce travail a permis d’ouvrir la structure sur l’extérieur et de sensibiliser les acteurs sur la question de l’accueil et les parcours de vie difficiles des personnes accompagnées. Cette action proposée par la LDH aide aussi à leur reconstruction.
Après sa présentation en mairie, le livre trouve un prolongement judicieux à la Médiathèque où il touchera un large public, déclare Jérémy Pinto, adjoint à la Culture. C’est l’aboutissement d’un travail commun exemplaire entre publics différents où solidarité, insertion et démocratie sont des mots qui prennent tout leur sens.
Joël Servy