lundi 22 juillet 2019

Au départ de Bourbon-Lancy, les échappées à vélo offrent des parcours sympas pour tous les amateurs de la petite reine et de VTT. Découvrez deux bons plans !

Édito
Les résultats des élections européennes ont confirmé qu’il convient de se méfier de plus en plus des sondages. Jean-Luc et Laurent faisaient la gueule dimanche soir, mais ils n’étaient pas les seuls.
Questions à...
A l’occasion d’une conférence de presse, le patron du groupe SOS, dont dépend l’Hôtel-Dieu du Creusot, a affirmé plusieurs choses.
«L’établissement génère un déficit. On l’a repris pour le redresser et le relancer».
«On a dit oui pour une aide-soignante de jour et «on verra» à la fin de l’année pour une infirmière de nuit».
«Pour l’urologie, la nouvelle organisation sera sans coût supplémentaire pour les patients».
«On va avoir un bon énorme en terme de prise en charge des patients».
«Le robot sera utilisé en urologie, en chirurgie digestive et en chirurgie gynécologique».
Vice-présidente du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté en charge des sports, Laëtitia Martinez, dans une interview, évoque l’engouement autour du mondial féminin. Elle souligne aussi la démarche volontariste de la Région pour développer et soutenir le sport féminin.
Juste avant les grandes vacances, le Maire David Marti se livre dans une interview à creusot-infos.
Gratuité à la piscine, espace Simone Veil, démolition de la Tour Jaurès et à la Molette, travaux dans les équipements sportifs… Le Maire répond aussi au sujet des prochaines élections municipales.
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : L'Europe finance la réhabilitation de la cité Françoise Schneider

15/04/2019 03:00Lu 5412 foisImprimer l’article
Les travaux sont prévus pour se terminer en avril 2020.
Le site Françoise Schneider au Creusot fait l’objet d’un programme global pour 33 pavillons. Situé en bordure sur-ouest de la ville, ce quartier pavillonnaire excentré profite d’un cadre calme et agréable très recherché.
Ces pavillons ont été mis en service en 1948. Les performances énergétiques de ces pavillons sont particulièrement faibles avec une étiquette de classe E. L’objectif des travaux de rénovation de ces pavillons est une amélioration de la performance thermique des logements et de revalorisation esthétique de l’ensemble.
Les travaux permettront ainsi d’atteindre une consommation énergétique moyenne d’environ 92 kwh/m²/an soit une diminution de plus de 68 % par rapport à la consommation actuelle évaluée à 269 kwh/m²/an. L’étiquette énergétique passe de la classe E à C après réhabilitation (niveau BBC rénovation 96 kwh/m²/an).
Le projet consiste à réhabiliter le bâti existant sans création de surface supplémentaire et en conservant la typologie actuelle. La réduction des charges des locataires est un objectif prioritaire de l’office comme l’amélioration du cadre de vie et de la sécurité des occupants.
Le montant éligible programmé est de 883.298,65 euros. La participation de l'Union Européenne est de 74.250 euros.

Le 26 Mai votez !