jeudi 21 juin 2018

La cellulite : notre bête noire !

Il existe aujourd’hui une solution imparable, grâce à votre Centre d’Amincissement Michelle LAGRANGE

Retrouvez le témoignage d’une cliente ayant perdu 17 Kilos

Édito
Vous avez détesté la perspective de la limitation à 80 km/heure… C’est pas grave, on va vous les faire adorer. Le lavage de cerveau a commencé et ça va s’accélérer. Tous les arguments sont bons. Même écolos. C’est dire.
Questions à...
Les rendez-vous d’été seront lancés avec un spectacle très aérien. Avec aussi un nouveau lieu de programmation.
L’adjoint à la culture parle aussi de l’avenir de L’arc, de la mise en lumière du Château de la Verrerie, du projet d’installations de boites à livres.
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
Le Député n’hésite pas à prendre le désherbant pour nettoyer les arguments de la nouvelle gauche sur les dotations de fonctionnement. Il parle aussi des accords possibles pour les municipales de 2020 avec un peu d’engrais pour le Grand Autunois Morvan…
Sans oublier les poules, les abattoirs, le bois et les rodéos…
Le 1er vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, dans une interview exclusive, revient sur la convention TER entre la Région et la SNCF, qui a ébranlé le groupe de gauche.
Il justifie le retrait de l’article 19 sur l’ouverture à la concurrence. Il évoque aussi le «baiser qui tue» de François Sauvadet en dénonçant sa posture et celle de la droite.
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT ET REGION : Ne laissez pas perdre vos fruits, offrez les aux écureuils du Cabas Bio

12/06/2018 15:09Lu 1836 foisImprimer l’article
Les écureuils du cabas bio récoltent les fruits et légumes en surplus ou ceux qui ne peuvent pas être récoltés pour en faire bénéficier l'épicerie solidaire du Creusot, l'Hirondelle, et pour se partager le reste avec les propriétaires.
Cette saison avait commencé par 2 fausses alertes, avec un premier cerisier précoce qui a été dévoré par les oiseaux la veille de la récolte.
Le second espoir venait de l'îlot des combes qui proposait une cueillette de cerise mais la pluie a abîmé l'essentiel de la récolte (voir les 3 photos jointes).
Heureusement, lundi, quelques écureuils peu frileux ont pu récolter sous la pluie les cerises offertes par un cerisier du quartier des Groisons. L'aimable propriétaire avait déjà partagé ses fruits l'année dernière. Un grand merci à elle.
Si vous aussi, vous avez des fruits que vous ne pouvez ou ne voulez pas récolter, contactez les écureuils qui se feront un plaisir de le faire, et d'en faire profiter de nombreux bénéficiaires, ainsi que les propriétaires.
Pour cela, vous pouvez contacter les écureuils au 06 72 98 77 57 ou à ecureuils-cabas-bio@outlook.fr.