lundi 18 juin 2018
Édito
Le héros de la finale de 98 est maintenant triplement dans la légende.
Questions à...
Les rendez-vous d’été seront lancés avec un spectacle très aérien. Avec aussi un nouveau lieu de programmation.
L’adjoint à la culture parle aussi de l’avenir de L’arc, de la mise en lumière du Château de la Verrerie, du projet d’installations de boites à livres.
30 associations écologistes ont fait du lobbying auprès de lui, mais Rémy Rebeyrotte n’a pas cédé aux pressions vertes sur la question du glyphosate et il s’en explique avec force d’arguments.
Le Député n’hésite pas à prendre le désherbant pour nettoyer les arguments de la nouvelle gauche sur les dotations de fonctionnement. Il parle aussi des accords possibles pour les municipales de 2020 avec un peu d’engrais pour le Grand Autunois Morvan…
Sans oublier les poules, les abattoirs, le bois et les rodéos…
Le 1er vice-président du Conseil Régional de Bourgogne – Franche-Comté, dans une interview exclusive, revient sur la convention TER entre la Région et la SNCF, qui a ébranlé le groupe de gauche.
Il justifie le retrait de l’article 19 sur l’ouverture à la concurrence. Il évoque aussi le «baiser qui tue» de François Sauvadet en dénonçant sa posture et celle de la droite.
Écouter, lire, voir
> Vie locale > Le Creusot

LE CREUSOT : Du roots reggae dans un cadre atypique

13/11/2017 14:31Lu 1878 foisImprimer l’article
Le cadre était intimiste peut-on dire mais bien plaisant pour ce concert de reggae en acoustique donné par l’artiste jamaïcain I-Taweh.
L’association Eh La Production n’a pas la dimension des Giboulées, mais chaque opportunité d’organiser un concert sera saisie avec l’envie de promouvoir les musiques actuelles et d’en proposer des concerts régulièrement.
Avec le staff de l’artiste jamaïcain I-Taweh, en tournée en France actuellement, les contacts ont été concluants pour un concert vendredi soir dernier. Un «concert-surprise» dont se réjouissait l’association creusotine, d’autant plus dans un lieu atypique pour le genre musical puisque le rendez-vous aux amateurs de reggae et autres mélomanes pouvant l’apprécier était donné dans le Petit Théâtre du château de la Verrerie.
Le reggae en acoustique s’est accordé à un cadre original et intimiste, dans lequel une cinquantaine de personnes a été séduite et entraînée par la prestation d’I-Taweh, accompagné de deux autres musiciens. L’artiste reconnu a interprété des morceaux de son album Judgement sorti au tout début de cette année 2017.
La soirée a été satisfaisante pour Eh La Production, ayant diffusé en première partie de soirée le documentaire «United for Jamaica» mettant en avant un projet humanitaire développé par une association française à Kingston.
Notons que l’association Eh La Production proposera un autre degré de reggae dans moins de trois mois. Le 25 janvier, pour la deuxième des trois dates programmées cette saison 2017-2018 en partenariat avec L’arc-scène nationale, la place sera faite à Joe Pilgrim & The Ligerians. Avec William Brutus en première partie de soirée. Plus d’informations en cliquant sur le lien suivant : http://www.larcscenenationale.fr.
Alix BERTHIER